Culture

Nelson et l'embarrassant Mickey

Temps de lecture : 2 min

L'histoire fait les choux gras de la presse médias depuis quelques jours. Il faut dire que ce «Mickeygate» est franchement savoureux: Nelson Monfort se retrouve accusé d'avoir interviewé le héros de Disney à Roland-Garros, alors qu'il avait honoré un «ménage» à Disneyland quelques temps plus tôt.

Le malheureux Nelson assure qu'il n'a pas touché d'argent pour son apparition à Disneyland. Interrogé sur Europe 1, il se dit «blessé dans son honneur professionnel». «Je traverse une période difficile», déclare-t-il, alors qu'un syndicat de France Télévisions en a profité pour dénoncer les «ménages» dans l'entreprise.

Daniel Bilalian, patron des sports de France Télé, a dû faire une mise au point avec ses journalistes lundi 8 juin. Il répond aux questions de Télé-Loisirs, expliquant que Nelson Monfort pourrait passer devant une commission de discipline, si le «ménage» était prouvé.

[Lire l'article sur le site de Télé-Loisirs]

(photo de Une : France 3)

Newsletters

«City Hall», ce que signifie le mot «démocratie» en Amérique

«City Hall», ce que signifie le mot «démocratie» en Amérique

Frederick Wiseman compose avec cette plongée dans les actions de la mairie de Boston, une exceptionnelle mise en lumière des mécanismes de la politique.

Faut-il absolument montrer des caricatures de Charlie Hebdo pour expliquer aux collégiens la notion de blasphème?

Faut-il absolument montrer des caricatures de Charlie Hebdo pour expliquer aux collégiens la notion de blasphème?

[BLOG You Will Never Hate Alone] L'école doit demeurer un lieu de rassemblement où chacun se sent comme chez lui.

«Détester les hommes», le nouveau cool de l'édition féministe?

«Détester les hommes», le nouveau cool de l'édition féministe?

Dans cet épisode de Poire et Cahuètes, on se penche sur deux livres de la rentrée qui ont fait beaucoup parler: Moi les hommes, je les déteste, de l'écrivaine et féministe Pauline Harmange (Éditions du Seuil), et Le Génie lesbien, de la...

Newsletters