Le train pollue plus que l'avion

Slate.fr, mis à jour le 09.06.2009 à 17 h 25

Prendre un train de banlieue qui traverse Boston pollue d'avantage que de parcourir la même distance dans un avion gros-porteur: c'est ce que vient de prouver une nouvelle étude, qui compare 11 modes de transports différents aux Etats-Unis.

L'originalité de l'étude réalisée par Mikhail Chester et Arpad Horvath, de l'université de Berkeley, réside dans les facteurs pris en compte pour évaluer le degré de pollution des différents modes de transports: ils ont observé l'énergie utilisée pour alimenter les véhicules, mais aussi les émissions provenant de la construction et de l'entretien des véhicules et des infrastructures.

Chester et Horvath ont ainsi calculé le nombre de passagers que chaque train, avion, bus ou voiture pourraient transporter pendant toute sa durée de fonctionnement et combien de kilomètres ils pourraient parcourir. Calculer le taux de pollution de cette manière fait plus que doubler les émissions de gaz à effet de serre émises par un trajet ferroviaire. Par rapport au train et ses rails, ou à la voiture et ses routes, l'avion serait relativement peu polluant.

Lire l'article complet sur New Scientist

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

crédit: Flickr/Ken Wooldridge

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte