Culture

Trailer est-il? Fun Size ou le délicat passage des séries au cinéma

Temps de lecture : 2 min

Trailer est-il?, c'est LA chronique quotidienne pour amateurs de bandes-annonces diverses et (a)variées: séries B plus ou moins prometteuses, raretés improbables, porno rigolo, docus décalés, etc.

Fun Size - Nickelodeon Movies
Fun Size - Nickelodeon Movies

Soyons clairs, la sélection du film Fun Size dans la présente rubrique n'est pas due aux hypothétiques qualités qu'on aurait décelées dans sa bande-annonce.

Cette production de la firme Nickelodeon Movies, branche ciné de la chaîne du câble pour gamins (désormais filiale de Paramount) est un énième teen movie sur fond de soirée de Halloween qui dégénère, et le résultat n'a ni les allures d'une bonne production Apatow, ni l'aspect horrifique d'un film branché «trick or treat» macabre.

Pourquoi s'en faire l'écho, alors? Parce que Fun Size est la première mise en scène cinématographique de Josh Schwartz, scénariste américain de 36 ans connu pour avoir créé et supervisé des séries comme The O.C. (alias Newport Beach en VF), Gossip Girl ou encore Chuck.

Les passages du petit au grand écran de fameux showrunners sont souvent attendus de pied ferme par leurs fans, redoutant à juste titre que le système hollywoodien ne joue pas en leur faveur.

Dernièrement, Joss Whedon (Buffy, Dollhouse) a pourtant démontré qu'il pouvait s'acquitter brillamment de la tâche avec Avengers, son premier long métrage si on met de côté Serenity, le coup d'essai à la réalisation qui poursuivait l'univers de sa série Firefly.

Du côté de la rigolade, Seth McFarlane (Les Griffin, American Dad) a également passé l'étape haut la main avec l'hilarant Ted.

Pas sûr qu'on puisse dire la même chose de Fun Size, malgré un casting blindé de jeunes révélations (la rouquine Jane Levy, sorte de sous-Emma Stone vue dans la série Suburgatory ou encore Thomas Mann, découvert dans Projet X).

S'il est un projet d'ancien créateur de série reconverti en cinéaste qu'on a pour le coup vraiment hâte de découvrir, c'est bien celui du papa des Sopranos, David Chase, qui propose avec son premier film Not Fade Away une virée dans le New Jersey des 60's sur fond de groupe de rock et de rébellion adolescente. Et le trailer fait sacrément plus envie que celui du confrère Josh Schwartz:

Alexandre Hervaud

Newsletters

«Dawson City», «White Riot», le temps gelé, le temps incandescent

«Dawson City», «White Riot», le temps gelé, le temps incandescent

Odyssée poétique à travers les décennies avec Bill Morrison, pamphlet engagé et électrique chez Rubika Sha, d'une manière très différente, ces deux films mettent en lumière les puissances toniques du documentaire.

«Newport Beach» a réinventé les ados à la télé (et sauvé les geeks)

«Newport Beach» a réinventé les ados à la télé (et sauvé les geeks)

Ça fait dix-sept ans que le pilote de The O.C. a été diffusé à la télévision américaine, en plein cœur de l'été –le 5 août 2003 très exactement. En France, il a fallu attendre octobre 2004 pour voir débarquer la série, rebaptisée Newport Beach,...

Le vertigineux miroir de «L'Infirmière»

Le vertigineux miroir de «L'Infirmière»

Jouant sur les frontières du visible, le film de Kōji Fukada déploie les ressorts d'un thriller étonnamment réaliste grâce à sa façon d'approcher des zones d'ombre.

Newsletters