Monde

Vendus en Afrique par les Chinois, labellisés «Made in India»

Temps de lecture : 2 min

Faux médicaments.

L'Inde se doutait depuis longtemps être l'une des victimes d'un trafic de faux médicaments; elle en a désormais la preuve. Ces médicaments fabriqués dans des usines chinoises seraient en effet commercialisés en Afrique sous le label «Fabriqué en Inde». C'est au Nigéria que l'affaire a éclaté au grand jour, après les déclarations de l'Agence Nationale de Contrôle de la Distribution de Nourritures et de Médicaments (National Agency for Food and Drug Administration and Control, NAFDAC): une large part de faux médicaments génériques pour le traitement de la malaria indiqués comme provenant d'Inde serait en réalité fabriqué en Chine.

Les réactions n'ont pas mis longtemps à venir. Ainsi, Mahesh Sachdev, le Haut Commissaire pour l'Inde à Abuja, la capitale du Nigéria, a indiqué qu'il semblait «improbable qu'il s'agisse d'un incident isolé». «En effet, explique-t-il, il n'y a pas de raison pour que le Nigéria soit le seul pays à importer de tels produits.» Dès lors surviennent les inquiétudes quant à la réputation de l'Inde et le risque que cela comporte pour son commerce extérieur, et le danger représenté par la commercialisation de ces médicaments qui détériorent un peu plus l'image des génériques en Afrique et mettent en péril la santé des consommateurs.

Entre 2001 et 2007, plus de trente compagnies chinoises et indiennes ont été bannies du Nigéria en raison de l'exportation de faux médicaments. Le risque pour la Chine et l'Inde est de perdre du crédit auprès de l'Afrique et d'être ainsi dépassés par les multinationales pharmaceutiques occidentales. La Chine et l'Inde ont donc tout intérêt à «être plus prudent afin d'assurer la qualité des produits pharmaceutiques exportés», estime le Dr Mira Shiva de la Société Internationale pour l'Equité en Santé.

Lire l'article complet sur The Times of India.

(Photo : Drug, Flickr).

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Las des moqueries, le village autrichien Fucking va changer de nom

Las des moqueries, le village autrichien Fucking va changer de nom

Panneaux volés, ébats sexuels devant les pancartes de la ville... les autorités locales en ont marre.

Comment les États-Unis de Biden vont-ils se comporter avec le reste du monde?

Comment les États-Unis de Biden vont-ils se comporter avec le reste du monde?

C'est fait, ou presque. On connaît enfin le nom du prochain secrétaire d'État des États-Unis. Ce sera Antony Blinken, un francophone fan de rock. C'est l'une des premières nominations annoncées par Joe Biden et beaucoup semblent s'en satisfaire. L...

«Biden ne fera rien pour nous»: de Hong Kong à Taïwan, ces fans de Trump déçus

«Biden ne fera rien pour nous»: de Hong Kong à Taïwan, ces fans de Trump déçus

Tout au long de son mandat, Donald Trump a amassé un bon nombre de supporters en Asie de l'Est, qui ne sont pas prêts à le laisser partir.

Newsletters