Culture

Trailer est-il? Hotel Noir, c'est noir

Temps de lecture : 2 min

Un polar en joli noir et blanc qui rend clairement hommage aux fleurons du genre, américains comme français.

Hotel Noir avec Carla Gugino
Hotel Noir avec Carla Gugino

Trailer est-il?, c'est LA chronique quotidienne pour amateurs de bandes-annonces diverses et (a)variées: séries B plus ou moins prometteuses, raretés improbables, porno rigolo, docus décalés, etc.

Sebastian Gutierrez est un réalisateur américain bien connu de nos services puisqu'outre le fait d'avoir co-écrit la reptilienne série B Des serpents dans l'avion, le brave homme est le compagnon de la belle Carla Gugino (Watchmen, Sin City) qu'il dirige régulièrement dans ses films à modestes budgets.

Sa dernière mise en scène, Hotel Noir, est un polar en joli noir et blanc (l'effet The Artist?) qui rend clairement hommage aux fleurons du genre, américains comme français –Jean-Pierre Melville est clairement cité comme influence.

Plutôt classique en théorie, le scénario suit la longue nuit d'un détective privé dans le Los Angeles de 1958, en planque dans un hôtel avec des tueurs à ses trousses. Il y rencontre plusieurs clients et membres du personnels qui ont tous eux aussi quelque chose à cacher.

Dans le genre casting choral classieux, le film se pose là: le premier rôle est tenu par Rufus Sewell (Dark City), bien entouré par Gugino, donc, mais aussi Danny DeVito, Rosario Dawson, Robert Foster, Malin Akerman, et ce bon vieux Kevin Connoly qui, fausse moustache ou pas, ressemble toujours au jeune Eric de la série Entourage qu'il a joué pendant de (trop) nombreuses saisons.

Le film est sorti directement en VOD aux Etats-Unis il y a quelques jours, mais une campagne sur le site de crowdfunding Kickstarter a été lancée pour permettre au film de sortir en salle dans une poignée de cinémas (au moins à New York et Los Angeles, quoi).

La campagne, achevée depuis une semaine, a été un carton puisque 50.000 dollars étaient espérés, or les internautes ont lâché plus de 81.000 billets verts pour permettre au film d'avoir une visibilité accrue.

Espérons que ce film brisera la spirale de la lose pour Gutierrez visiblement boudé par les distributeurs français: depuis son Rise avec Lucy Liu sorti en 2008 dans nos contrées, aucune de ses quatre dernières réalisations (en comptant cet Hotel Noir) n'a été distribuée par chez nous.

Alexandre Hervaud

Newsletters

Le Voyage à Nantes ou l’art de franchir la ligne verte

Le Voyage à Nantes ou l’art de franchir la ligne verte

Plus de dix ans déjà que l’événement bouscule et bat en brèche les préjugés au gré d’expériences toujours plus surprenantes. Curiosité exigée!

Le meurtre de Jam Master Jay pourrait bien en cacher un autre

Le meurtre de Jam Master Jay pourrait bien en cacher un autre

En 2002, l'assassinat du DJ du groupe de hip-hop Run-DMC fut le point de départ d'une sinueuse affaire. Celle-ci semble aujourd'hui toucher à sa fin, et son issue pourrait coïncider avec l'élucidation d'un autre mystère plus ancien encore.

La faim, autant un moteur qu'une arme

La faim, autant un moteur qu'une arme

Crever la dalle, mourir d'inanition, avoir l'estomac dans les talons, claquer du bec: la sensation de faim, universelle et à la source de tant de passions humaines, est en passe de devenir une arme géopolitique entre les mains de la Russie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio