Life

Les Suisses mangent beaucoup de chocolat et ont beaucoup de Nobel

Brian Palmer, mis à jour le 12.10.2012 à 11 h 46

Est-ce lié? Et puis, la Suisse ne possédant pas le climat nécessaire pour produire du cacao, comment ce pays a-t-il pu devenir renommé pour son chocolat?

Swiss Chocolate/Santosh Puthran via FlickrCC Licence by

Swiss Chocolate/Santosh Puthran via FlickrCC Licence by

Une nouvelle étude dans The New England Journal of Medicine montre que la consommation de chocolat dans un pays est corrélée avec le nombre de prix Nobel obtenu par ses citoyens.

Selon les calculs de l'auteur de cette étude, la Suisse est le pays qui consomme le plus de chocolat et se place deuxième, derrière la Suède, dans le classement des pays lauréats des Nobel par habitant. (L'auteur accuse le comité Nobel, basé en Suède, de favoritisme).

La Suisse ne possède pas le climat nécessaire pour produire du cacao. Comment ce pays a-t-il pu devenir renommé pour son chocolat?

Parce que les grands innovateurs dans le domaine du chocolat étaient suisses. Plus tôt cette année, l'explication a répondu à la question suivante: «Comment Détroit est devenu la ville de la voiture?».  Pour résumer, alors que certains attribuent la spécialité de la ville à ses immenses ressources naturelles, son rôle dans la production [de voitures] est peut-être plus lié à un incident historique: une poignée d'industriels importants ont travaillé à Détroit. Henry Ford a monté son magasin à Détroit, comme Ransom Olds et d'autres visionnaires de l'automobile. Leurs entreprises se sont comportées comme les sociétés de l'Internet d'aujourd'hui, créant de la pollinisation croisée car elles partagent leurs employés et leurs idées.

Le même processus explique comment les Suisses en sont venus à dominer le monde du chocolat au long d'un siècle d'innovations remarquables. En 1819, François-Louis Cailler développe une recette pour faire des fèves de cacao graveleuses une barre de chocolat moelleuse. Rudolph Lindt a ensuite perfectionné le système d'affinage en ajoutant du beurre de cacao grâce à une machine qu'il appela la conche. En 1830, son compatriote Charles-Amédée Kohler ajouta des noisettes au chocolat. Jean Tobler inventa la barre de Toblerone à la fin des années 1860.

La plus grande innovation apparaît peut-être en 1875, lorsque Daniel Peter comprend comment combiner la poudre de cacao avec du lait pour créer du chocolat au lait, qui fait immédiatement sensation. (Les Suisses ne peuvent pas se targuer d'avoir inventé la poudre de cacao, développée par le chimiste néerlandais Coenraad J. van Houten en 1828.)

Pour finir, Kohler, Peter et le magnat de la nourriture Henri Nestlé ont joint leurs forces pour créer la Société suisse du Chocolat, qui deviendra par la suite la société Nestlé. Aujourd'hui, les consommateurs suisses mangent plus de 10,5 kg du produit le plus célèbre du pays par an.

Il y a une autre raison qui explique la forte consommation de chocolat en Suisse: la richesse. (Qui pourrait aussi expliquer la corrélation avec les prix Nobel.) Peu de pays producteurs de cacao sont de gros consommateurs de chocolat, car le chocolat est un luxe. La Côte d'Ivoire, l'Indonésie, le Ghana et le Nigéria, qui ont tous des PIB par habitant largement inférieur à la moyenne globale, dominent la production mondiale de cacao. Par contre, la riche Europe de l'Ouest représente 6% de la population mondiale mais mange 45% du chocolat produit.

Brian Palmer

Traduit par Laure Beaulieu

Retrouvez tous nos articles de la rubrique L'explication ici. Vous vous posez une question sur l'actualité? Envoyez un mail à explication @ slate.fr

Brian Palmer
Brian Palmer (157 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte