Je ne peux pas voter, j'ai regardé la télé

Vincent Glad, mis à jour le 09.06.2009 à 18 h 08

Comment «Home» d'Arthus-Bertrand pouvait faire voter De Villiers.

Un documentaire filmé d’hélicoptère peut-il influencer une élection européenne? C’est le débat aux confins de l’absurde qui agite la France au lendemain du raz-de-marée électoral pour la liste Europe Ecologie de Daniel Cohn-Bendit.

Personnellement, «Home» n'a pas éveillé ma conscience écologique mais plutôt ma passion footballistique. L'ennui profond ressenti devant le film de Yann Arthus-Bertrand m'a surtout fait zapper sur le match France-Turquie. La France mène 1 à 0. Un élan de patriotisme coule dans mes veines et je m'apprête logiquement à voter UMP. L'Europe a besoin de Sarkozy et de Ribéry, j'en acquiers progressivement la conviction.

Mais à la 79e minute, coup de théâtre: le match est interrompu, les Français doivent quitter le terrain. Des supporters turcs ont jeté des fumigènes sur la pelouse. Quel culot à trois jours d'une élection! On se croirait revenir en 2002 quand Papy Voise, un septuagénaire d'Orléans se faisait agresser par deux «voyous», trois jours avant le premier tour de la présidentielle. En tout cas, cette fois, c'était décidé, j'allais voter pour Philippe de Villiers, le seul politique résolument décidé à bouter la Turquie hors de l'Europe.

Le match fini, je résiste de toutes mes forces à zapper sur Paris Première qui diffuse un spectacle de Dany Boon, de peur de noyer mes fraîches convictions villiéristes dans cette propagande cryptée pour les Ch'tis de Martine Aubry. Mais en me couchant ce soir-là, j’étais passablement perturbé. En une soirée, j'avais failli devenir écolo avant de finalement rejoindre le camp de Libertas.

Ce revirement électoral m’a rappelé le dilemme que j’avais eu la veille à Monoprix quand j’avais dû choisir entre un rasoir Gillette et Wilkinson: de tradition familiale, chez moi, on se rase Wilkinson mais je venais de voir sur TF1 une superbe pub Gillette. Comment résister? Ces images de Tiger Woods se rasant de près avait changé ma conception de la vie comme d'autres le spectacle d'un récif coralien vu d'hélico.

Un électeur citoyen ne devrait pas allumer sa télé en période de campagne électorale, c’est trop dangereux. La semaine avant le scrutin européen aura été un supplice pour nos convictions politiques les plus profondes. Petit tour d’horizon de la propagande télévisuelle.

Samedi 6 juin, M6, 15h55 : Recherche appartement ou maison

En cette veille d’élection, Corinne, Alain et leurs enfants vont trouver la maison de leurs rêves grâce au super-agent immobilier de M6, Stéphane Plaza. Comme dans tous les épisodes, après avoir été très pessimiste («Non, votre budget est trop serré»), Stéphane finira par trouver la maison parfaite, ignorant toutes les réalités du marché. Un véritable service public du logement: il suffit de demander et Stéphane trouve. Devant sa télé, Olivier Besancenot exulte, dans son programme, le NPA exige «la reconnaissance du logement comme relevant du service public».

Jeudi 4 juin, TF1, 20h45, Alice Nevers, Le juge est une femme

En une soirée, TF1 nous aura bombardé 3 épisodes de ce sombre tract pour Europe-Ecologie. «Le juge est une femme»: l’allusion à Eva Joly qui était sur la liste écolo est à peine voilée. TF1, proche de l’Elysée, trempe très certainement dans le vaste complot dénoncé par François Bayrou: Nicolas Sarkozy fait tout pour que son copain Cohn-Bendit fasse un bon score. Bayrou attend toujours le moment où TF1 diffusera un épisode de «L’agriculteur est un homme».

Toutes les nuits, TF1, 5h, Très Chasse/Très Pêche


TF1, jamais à l’abri d’un mauvais coup, n’a pas hésité à programmer toutes les nuits un reportage d’une demi-heure glorifiant la chasse et la pêche. A qui profite le crime? Bien évidemment à la liste Libertas qui réunit Philippe de Villiers et Chasse, Pêche, Nature et Tradition. Afin d'éviter les foudres du CSA, TF1 a, semble-t-il, renoncé à diffuser Très Nature et Très Tradition.

Dimanche 7 juin, TF1, 10h20, Auto-Moto

Alors là, on ne comprend plus bien. On croyait que TF1 oeuvrait en secret pour Europe Ecologie et on découvre des reportages exaltés sur la Formule 1 et les dernières 125cc. Cette émission est un vibrant plaidoyer contre le parti écologiste diffusé le dimanche matin, quand l’électeur prend son petit déjeuner et se prépare à aller voter. Après cela, comment ne pas rigoler devant cette promesse naïve de Daniel Cohn-Bendit: «baisse de 40% des émissions de CO2 d'ici 2025»?

Du lundi au vendredi, France 2, 12h, Tout le monde veut prendre sa place


Juste après la diffusion du discours quotidien de Xavier Bertrand (Les Z’Amours), France 2 ne se gêne pas pour faire l’apologie de la vie partisane au sein du PS avec Tout le monde veut prendre sa place, le show présenté par Nagui. Six candidats s’affrontent autour d’un «champion» qu’il faut déloger de son trône. Devant sa télé, Martine Aubry apprécie la promo gratuite tout en philosophant: à la fin, le «champion» finit toujours par se faire battre.

Vincent Glad

(Crédit photo: récif corallien de Neuika, Nouvelle-Calédonie, France, site officiel Yann Arthus-Bertrand)

Vincent Glad
Vincent Glad (156 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte