Culture

Trailer est-il? Stitches, la revanche du clown

Temps de lecture : 2 min

Trailer est-il?, c'est LA chronique quotidienne pour amateurs de bandes-annonces diverses et (a)variées: séries B plus ou moins prometteuses, raretés improbables, porno rigolo, docus décalés, etc.

«Stitches»
«Stitches»

Parmi tous les archétypes de méchants «plus ou moins surnaturels» qu'un film d'horreur puisse proposer, difficile de faire plus cliché que la figure du clown.

Certes, on ne compte pas autant de «clown movies» de que de films de vampires, mais si les histoires de suceurs de sangs peuvent se décliner à l'infini (la preuve, on nous balance même des histoires de Nosferatu teenagers romantiques qui scintillent au soleil), pas évident de proposer quelque chose de vraiment original autour du clown. A moins d'en faire des figures extraterrestres comme dans Killer Clown from Outer Space, bien sûr.

Après des fleurons comme Clownhouse ou le téléfilm Il est revenu tiré de Stephen King, la Grande-Bretagne s'apprête à découvrir un nouvel avatar de la clown culture via le film Stitches (littéralement, «point de suture»), avec son clown mort vivant revanchard bien décidé à trucider un groupe de jeunes sans doute liés à sa funeste condition. Une sorte de Souviens-toi l'été dernier mais avec un type à nez rouge à la place du pêcheur, en gros.

C'est l'humoriste Ross Noble, très connu outre-Manche, qui incarne le tueur à perruque dans son premier rôle au cinéma. Derrière la caméra, un habitué du genre qui tâche puisque le réalisateur et scénariste Conor McMahon s'est déjà illustré dans des œuvres aux titres assez évocateurs tels Dead Meat, The Disturbed ou bien encore la série Zombie Bashers.


Stitches - Trailer par pifff

Le film, qui sort à la fin du mois outre-Manche, a recueilli de bonnes critiques et sera visible en France en novembre au PIFFF (Paris International Fantastic Film Festival), dont la programmation fait déjà saliver.

Alexandre Hervaud Journaliste

Newsletters

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Depuis une dizaine d'années, le disco polo s’impose comme référence de l’industrie musicale polonaise. Au point d'attirer l'attention des politiques et d'exaspérer les milieux intellectuels.

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Les entrées de «Rien à perdre», biopic du fondateur de l'Église universelle du Royaume de Dieu, battent des records. Mais presque aucun spectateur ne va voir le film.

Pour protester contre l'élitisme d'un projet culturel, des artistes construisent une fontaine composée de 240 pénis

Pour protester contre l'élitisme d'un projet culturel, des artistes construisent une fontaine composée de 240 pénis

À l'intérieur de l'oeuvre? Des toilettes publiques qui actionnent la fontaine lorsque quelqu'un tire la chasse d'eau.

Newsletters