Monde

Victoire au Liban de la coalition anti-syrienne

Temps de lecture : 2 min

Défaite pour le Hezbollah et son allié chrétien le général Michel Aoun.

La coalition anti-syrienne a battu le Hezbollah et son principal allié chrétien Michel Aoun aux élections législatives libanaises du dimanche 7 juin, ce qui, dans la géopolitique régionale, joue en défaveur de la Syrie et de l'Iran et conforte les diplomaties française et américaine.

«Félicitations au Liban, félicitations à la démocratie, félicitations à la liberté», a lancé dans son discours de victoire Saad Hariri, fils de l'ancien Premier ministre assassiné Rafic Hariri, devenu le chef de file de l'Alliance (anti-syrienne) du «14-Mars».

L'issue de ce scrutin est également une bonne nouvelle pour l'Arabie Saoudite et l'Egypte, qui soutiennent l'Alliance du 14-Mars, baptisée d'après la date d'un rassemblement géant à Beyrouth le 14 mars 2005 contre la présence militaire syrienne au Liban.

«Nous avons perdu les élections», a dit un homme politique proche de l'alliance pro-syrienne dont font partie les mouvements chiites Hezbollah et Hamal ainsi qu'Aoun. «Nous acceptons le résultat et la volonté du peuple».

Ces élections seront interprétées comme un cinglant revers pour Aoun, qui détenait le plus important bloc de députés, chrétiens, dans l'assemblée sortante.

De source proche de l'équipe de campagne de Saad Hariri, on prédit une victoire décisive pour l'alliance du 14-Mars, qui obtiendrait au moins 70 des 128 sièges au parlement.

Aucun résultat officiel n'a été annoncé.

Une centaine des 128 sièges étaient déjà pratiquement attribués d'avance en raison du complexe système électoral confessionnel libanais.

La véritable bataille électorale s'est concentrée sur les régions chrétiennes où Aoun était opposé au Parti phalangiste de l'ancien président Amine Gémayel, aux Forces libanaises de Samir Geagea et à des indépendants.

L'issue la plus probable du scrutin est un nouveau gouvernement «d'union nationale», estiment les observateurs.

Photo: La joie des partisans d'Hariri  Reuters

Slate.fr

Newsletters

Un camion Brinks largue des billets sur l'autoroute

Un camion Brinks largue des billets sur l'autoroute

Des automobilistes du New Jersey sont sortis de leur voiture plus riches qu'en y entrant.

En Australie, les médias n'ont pas le droit de couvrir le procès d'un cardinal accusé de pédophilie

En Australie, les médias n'ont pas le droit de couvrir le procès d'un cardinal accusé de pédophilie

La justice australienne a interdit à la presse de publier le verdict du procès afin de ne pas influencer un autre procès en cours.

Un homme bloqué deux jours dans la ventilation d’un restaurant chinois

Un homme bloqué deux jours dans la ventilation d’un restaurant chinois

Attention si vous êtes claustrophobe, n’allez pas plus loin, cet article est votre pire cauchemar.

Newsletters