Culture

Fox News: un suicide devenu viral

Will Oremus, mis à jour le 02.10.2012 à 15 h 10

Fox News a accidentellement montré un homme se suicidant en direct à la télé. BuzzFeed a décidé de partager la séquence avec le monde entier. Le site a-t-il eu tort?

Shepard Smith. Capture vidéo de Fox News

Shepard Smith. Capture vidéo de Fox News

La couverture en direct d'une course-poursuite sur Fox News a tourné au spectacle macabre vendredi après-midi quand le suspect a quitté sa voiture, au pied d'une colline, a sorti une arme et s'est tiré une balle dans la tête.

Au fur et à mesure que la scène se déroule, Shepard Smith, le présentateur de FoxNews, devient de plus en plus inquiet et se met à hurler: «Coupe, coupe, coupe!», exhortant finalement les producteurs de l'émission d'arrêter la diffusion quand il est devenu évident que l'homme allait faire quelque chose d'irréfléchi.

La chaîne a lancé maladroitement une publicité juste après avoir montré sa mort.

Après que Fox News a diffusé ce suicide en direct, Shepard Smith s'est excusé auprès des téléspectateurs déclarant:

«Nous avons vraiment foiré.»

Une autre équipe de news, en revanche, a semblé beaucoup moins torturée par sa décision de faire connaître ce snuff-movie. Il s'agit de BuzzFeed, qui a immédiatement posté la vidéo sur YouTube, où elle a recueilli plus de 1.000 «j'aime» en moins d'une heure [1].

«Voici la vidéo de la course-poursuite-suicide diffusée par Fox News», a tweeté Dorsey Shaw, qui fait des vidéos et des gifs pour BuzzFeed.

«C'est le boulot de BuzzFeed»

Le compte officiel de BuzzFeed l'a rapidement retweeté, et c'est parti (pour être honnête, il n'y a pas eu que BuzzFeed. Gawker a par la suite également mis la vidéo sur son site, tout comme le blog Mediaite et le Drudge Report, qui avait initialement fait un lien vers le billet de BuzzFeed même s'ils ont rapidement changé d'avis pour pointer vers les excuses de Smith).

La décision du site de publier et de partager la vidéo a suscité des réactions immédiates. «Pourquoi BuzzFeed partage-t-il cette vidéo de suicide? Allez, les gars», a tweeté Anthony De Rosa, le social medias editor de Reuters. La Columbia Journalism Review (@CJR) a fait chorus, tweetant: «Qu'est-ce qui est pire? @FoxNews qui diffuse le suicide en direct ou @BuzzFeed qui republie la vidéo juste au cas où vous l'auriez loupée?» Andrew Kaczynski, un journaliste politique de BuzzFeed, a riposté:

«@CJR je préfère tes articles d'analyse pleurnichards et habituellement trop longs à ton jugement immédiat»

D'autres, dont Farhad Manjoo de Slate.com, ont défendu le site.

«Je suis avec @BuzzFeed. Les gens sont en train de parler de quelque chose sur Twitter. Publier les trucs dont les gens parlent, c'est ce que fait BF. C'est leur boulot.»

Je ne fais pas de lien vers la vidéo, ce qui trahit ma propre opinion quant à savoir si c'est juste de diffuser le suicide d'une personne lambda, qui n'est pas célèbre. Des recherches montrent que la représentation «animée» du suicide dans les médias peut inciter à des suicides par imitation, en particulier chez les jeunes, et l'Organisation mondiale de la santé met en garde contre le sensationnalisme. En pratique, tous ceux qui ont étudié le sujet sont d'accord pour dire qu'au moins les suicides devraient être couverts avec un minimum de sensibilité et de mise en contexte. Ce que BuzzFeed n'a pas fait.

Voilà ce que j'ai répondu au tweet de Manjoo disant que le boulot de BuzzFeed est de traiter ce dont les gens parlent:

«Donc, si les gens sont en train de parler de pornographie pédophile...?»

Il a répondu que, bien sûr, il faut faire preuve d'un peu de discernement, «mais s'il s'agit d'une information, je crois que oui» (il a également souligné que la vidéo pourrait constituer une violation des directives de YouTube, qui disent: «Si votre vidéo montre quelqu'un qui est physiquement blessé, attaqué ou humilié, ne la publiez pas.»).

Qu'est-ce qu'une info?

J'ai envoyé un mail à Ashley McCollum, la responsable des relations presse de BuzzFeed, et elle a dit globalement la même chose que Manjoo. Voici son communiqué:

«Prendre une décision éditoriale sur la façon de couvrir un événement sensible, tragique, n'est jamais une tâche facile. Mais il s'agit effectivement d'une information et nous sommes un média. Nous avons publié à la fois une version éditée et la version intégrale et nous respectons le jugement de nos lecteurs.»

Hamilton Nolan, de Gawker, a développé une défense similaire, qualifiant la décision de son site de publier la vidéo d'«éthique» parce que «c'est une information».

Bien sûr, le fait que FoxNews a accidentellement diffusé en direct les images d'un homme se suicidant est une information. Et vous pouvez faire valoir que Fox News encourage ce genre de débâcle avec son habitude de diffuser les course-poursuites en direct.

Mais Fox News ne pouvait pas savoir qu'elle était sur le point de diffuser un suicide. BuzzFeed, au contraire, savait exactement ce qui s'était passé. En postant la vidéo sur YouTube (et sur son propre site) et en la tweetant pour que le monde la voit, il a fait en sorte que les images d'un homme se tuant soient vues par bien plus de gens que ce qu'il en aurait été autrement.

C'est peut-être une bonne affaire pour BuzzFeed, mais c'est difficile de voir quel intérêt cela peut avoir pour toute autre personne.

Will Oresmus

Traduit par Cécile Chalancon

[1] NDLE: En France, le site jeanmarcmorandini.com a choisi de faire comme BuzzFeed en intégrant sur son site la vidéo intégrale du suicide (avec la mention «Regardez» dans son titre et un avertissement «Attention séquence très violente» juste avant la vidéo). Pour 20minutes.fr, en revanche, Philippe Berry a traité le sujet en réalisant un montage expurgeant la scène de la vidéo. Retourner à l'article

Will Oremus
Will Oremus (150 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte