Le Dalaï-lama citoyen d'honneur de Paris sur fond de polémique

Slate.fr, mis à jour le 07.06.2009 à 10 h 41

Le Dalaï-lama sera fait dimanche 7 juin dans l'après-midi citoyen d’honneur de la Ville de Paris. Faisant fi des polémiques au sein même de sa majorité le maire (PS), Bertrand Delanoë, reçoit le chef spirituel des Tibétains. Au terme d’une visite de deux jours dans la capitale, le prix Nobel de la paix, décrié par les autorités chinoises, sera décoré  à l’Hôtel de Ville.

Le 21 avril 2008, la proposition d’honorer le dalaï-lama, inscrite à l’ordre du jour du Conseil de Paris, avait provoqué la colère de Pékin, et de vives réactions parmi les élus. L’ambassade de Chine avait envoyé un courrier aux 163 conseillers de Paris, qui dénonçait une « grossière ingérence portant gravement atteinte aux relations franco-chinoises ».

Jean-François Lamour, le président du groupe UMP, jugeait parfaitement « inopportune cette proposition », au moment même où les relations avec la Chine étaient particulièrement tendues sur le délicat sujet du Tibet.

Seuls les élus verts et PS ont voté la proposition de Bertrand Delanoë, mais à gauche, aussi, il y a des oppositions. Christophe Girard, adjoint à la culture du maire de Paris, a dénoncé des « propos homophobes » qu’aurait tenus le dalaï-lama, tandis que communistes et chevènementistes ont refusé de prendre part au vote, estimant que la distinction d’un dignitaire religieux constituait une atteinte au principe de laïcité.

Photo: Le Dalaï-lama  Reuters

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte