France

LH Forum. François Chérèque: de «l'utopie mobilisatrice» à «l'économie positive»

Temps de lecture : 2 min

Le secrétaire général de la CFDT était l’invité du LH Forum jeudi.

François Chérèque.
François Chérèque.

«La question que pose l'économie positive, c'est, comment, tout à la fois, répondre à l'urgence sociale, et préparer l'avenir, avec le double objectif de préserver le bien-être des individus, et de protéger l'environnement. N'opposons pas les deux: il n'y aura pas de redressement productif sans pensée sur le long terme. Le débat, pour nous, CFDT, n'est pas nouveau. Dans les années 1970, nous avions déjà écrit un livre sur les dégâts du progrès. A l'époque, nous parlions «d'utopie mobilisatrice».

Cette utopie, c'est d'abord, pour nous organisation sociale, de remettre la dimension humaine au centre de l'entreprise. Car quel est le sens du travail: est-ce produire des résultats financiers pour l'entreprise ou fournir un service, ou un bien, à la population?


François Chérèque par Slate-Fr

Comment organiser la société quand on sait que le bonheur passe, en partie du moins, par des efforts collectifs alors que tous les standards d'évaluation sont individualisés? Comment faire accepter des mutations – on parlait ce matin d'une possible fusion EADS-BAE— si l'on n'en connaît pas le sens?

Comment faire accepter la fermeture d'Aulnay lorsque l'on sait qu'à Aulnay, les cités ont été construites pour accueillir les gens que PSA a fait venir en France pour travailler dans son usine? L'économie positive, c'est d'abord rappeler que l'entreprise est comptable de tous ceux qui participent à la création de sa valeur ajoutée. Mais l'économie positive ne peut être égoïste: il ne faut pas se réjouir qu'une usine ferme en Espagne plutôt qu'en France. Le modèle social européen doit être partie prenante de cette économie positive. »

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters