Monde

Les photos interdites par Berlusconi des fêtes dans sa villa

Temps de lecture : 2 min

Le quotidien espagnol El Pais a publié vendredi 5 juin les photos censurées en Italie de fêtes données par Silvio Berlusconi dans sa villa de Sardaigne.

Les photos, prises par le photographe sarde Antonello Zappadu, révèlent l'ambiance quelque peu désinhibée qui règne dans la luxueuse Villa Certosa. La photo publiée en une du quotidien espagnol montre M. Berlusconi dans le jardin de sa villa «entouré de plusieurs femmes», tandis que d'autres montrent des femmes aux poitrines dénudées en train de bronzer ou encore un homme en tenue d'Adam au bord de la piscine.

Silvio Berlusconi avait obtenu que ne soit pas publiée une série de photos prises lors de réceptions privées dans les jardins de sa villa en Sardaigne. Le parquet de Rome avait ordonné la saisie des images et Antonello Zappadu a été placé sous enquête pour violation de la vie privée.

La publication de ces photos va alimenter encore un peu la polémique lancée par Veronica Lario, la première dame italienne, qui a demandé le divorce parce que son mari «fréquentait des mineures.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

En Sicile, un village atteint un taux de vaccination de 104%

En Sicile, un village atteint un taux de vaccination de 104%

La vie communautaire de ce petit village sicilien a poussé les habitants à construire un réseau d'entraide et de prévention.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 20 au 26 novembre 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 20 au 26 novembre 2021

Naufrage meurtrier au large de Calais, manifestations en Martinique, 49e édition des American Music Awards… La semaine du 20 au 26 novembre 2021 en images.

Comment Interpol est instrumentalisée par les régimes autoritaires

Comment Interpol est instrumentalisée par les régimes autoritaires

L'élection à la tête de l'organisation d'un général émirati visé par une plainte en France pour torture vient rappeler les nombreux détournements de cette police intergouvernementale, notamment dans l'utilisation des notices rouges.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio