France

La presse fête les 34 jours ouvrés de l’ère Hollande

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 15.08.2012 à 16 h 10

… et encore, sans (dé-)compter les jours fériés ni les week-end. Contrairement à ce que vous lisez dans la presse du 14 août, François Hollande ne gouverne pas vraiment depuis cent jours mais, plus exactement, depuis 34. Vérifiez par vous-même.

Sans titre / Moe_ via Flickr CC Licence By

Sans titre / Moe_ via Flickr CC Licence By

Difficile de passer un été sans anniversaire. Le 14 août, on fête les cent jours de la présidence Hollande —ou on se bourre la gueule pour oublier qu'il en reste 1.700, en fonction des sensibilités. Mais le président gouverne-t-il vraiment depuis si longtemps?

Certes, François Hollande a tenu sa promesse d’agir par décret dès son entrée en fonction en l’absence de majorité parlementaire. Plusieurs mesures symboliques ont ainsi été adoptées par ce moyen depuis son élection: baisse de 30% du salaire du président (mesure annulée par le Conseil constitutionnel) et de son gouvernement, plafonnement de la rémunération des dirigeants d’entreprises publiques, encadrement des loyers, retour à 60 ans de l’âge de départ à la retraite pour ceux qui ont commencé à travailler avant 20 ans...

Mais entre un mois de mai de passation de pouvoirs et de constitution du gouvernement, un mois de juin quasi-entièrement consacré au renouvellement de l’Assemblée nationale et le calendrier des vacances… Les cent jours sur lesquels le bilan d’Hollande est jugé peuvent être ramenés à une bonne trentaine.

Prise de fonction:

100 jours - 9

Élu le 6 mai, François Hollande ne prend ses fonctions que le 15. Vu qu’il passe le plus clair de cette journée à suivre le protocole du chassé-croisé des présidents, on pourrait considérer qu’il n’a commencé à travailler que le lendemain, le 16 mai. Mais, le soir même, le nouveau président s’envole pour Berlin rencontrer la chancelière Merkel, bravant la pluie, la tempête et la foudre qui s’abat sur l’Air Force Un… Nous considérons pour cette épreuve de bravoure que le président commence à travailler dès le 15, et nous lui soustrayons seulement 9 jours de travail depuis son élection le 6 mai.

Soit => 91 jours 

Campagne et élections législatives:

91 jours - 28

Vient ensuite l’interminable période des élections législatives. Après des mois de campagne, la France en a pourtant plus qu’assez d’écouter les arguments des uns et des autres avant de se rendre à nouveau aux urnes. Mais il faut bien suivre le calendrier: début de la campagne officielle le 21 mai, premier tour le 10 juin et second le 17.

Cela n'empêche pas le président d'être actif sur les relations internationales, et d'enchaîner fin mai un marathon de rencontres au sommet: G8, Otan, sommet informel du Conseil européen.

Puis durant l'entre-deux-tours, la priorité est à la conviction, non à l'action: il faut «donner une majorité au changement», selon la formule consacrée. Plus des deux tiers des ministres, et tous les ténors du gouvernement, se consacrent alors à leur campagne législative.

Soit => 63 jours 

Rentrée de la nouvelle législature:

63 jours - 15

La semaine du 18 au 24 juin, la nouvelle Assemblée prépare sa rentrée. Elle élit son président la semaine suivante —le 26— et ce n’est que le 3 juillet que s’ouvre la session parlementaire extraordinaire. L’Assemblée vote en juillet le projet de loi de finances rectificative pour l’année 2012 (suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires et de la TVA sociale, hausse de l’ISF).  

Les gros dossiers prévus pour cette session dans l’agenda du changement, c’est-à-dire principalement les lois qui fâchent comme la tranche d’imposition de 75% sur la part des hauts revenus dépassant le million d’euros et la réforme du système bancaire, sont remis à plus tard.

Soit => 48 jours

Vacances d’été:

48 jours - 14

L’Assemblée nationale va donc travailler effectivement de début juillet à début août. Le 2, le président part avec sa compagne à Bregançon pour deux semaines de vacances. Des vacances studieuses puisqu'il prend néanmoins le temps de s’occuper de la scène intérieure —visite de la gendarmerie de Pierrefeu avec Manuel Valls— et internationale —déclarations sur la Syrie à l’occasion de l’hommage en Isère au 88e soldat français tué en Afghanistan— entre deux bains de foule documentés par les photographes de la presse people.

Soit => 34 jours

Bilan:

34 jours

Période d’avant l’entrée en fonction + campagne des législatives (période sans majorité à l’Assemblée) + installation de l’Assemblée + vacances d’été = 66 jours. Le président a pu présider à 100% pendant 34 jours au cours des cent premiers depuis son élection —et encore, on n'a pas compté les jours fériés ni les week-end. Slate se réserve donc le droit de dresser son vrai bilan dans 66 jours, soit le 18 octobre prochain.

Jean-Laurent Cassely

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte