Life

Existe-t-il vraiment 30 millions d'amis en France?

Ludivine Olives, mis à jour le 12.08.2012 à 14 h 32

Avec la multiplication des animaux de compagnies en France, l'association de protection animalière devrait envisager de changer de nom.

Georgies's rabbits / picto:graphic via Flickr CC License by

Georgies's rabbits / picto:graphic via Flickr CC License by

Cet été, l’Association 30 millions d’amis a lancé sa nouvelle campagne nationale pour lutter contre les 60.000 abandons d’animaux de compagnie attendus durant les vacances.

Depuis 30 ans, elle  fait en sorte de protéger ces animaux, d’abord sous le nom d’ADAC (Association de Défense des Animaux de Compagnie) en 1982, puis sous celui de Fondation 30 Millions d'Amis depuis 1995. A l’image du magazine, 60 Millions de consommateurs, qui a suivi la courbe démographique française —elle s’est longtemps appelé 50 millions de consommateurs— la Fondation 30 millions d’amis devrait peut-être changer de nom. Car la France a depuis bien longtemps dépassé le stade des 30 millions animaux de compagnie dans les foyers.

On compte en effet 61,6 millions de bêbêtes dans l’Hexagone, ce qui en fait le premier pays européen accro aux animaux. Mais si vous pensiez que le meilleur ami de l’homme est le chien, vous aviez tort… c’est en réalité le poisson qui fait battre le cœur des Français: on en compte 36,7 millions dans les foyers. Puis viennent les chats (10,7 millions) et en troisième position seulement les chiens (7,8 millions).

Alors qui sont les 6,7 millions d’amis restant? Les NAC, Nouveaux Animaux de Compagnie. Ce sont d'abord les rongeurs (rat, souris, hamster, gerbille...) puis  les oiseaux (perroquet, perruche, canaris...) et les reptiles (serpent, lézard, tortue). On peut même croiser des cochons miniatures, des poules de compagnie, des amphibiens, des araignées… En ce moment, les furets et les lapins ont la cote.

A l’achat peu coûteux, mignons, et surreprésentés dans les films pour enfants ou dessins animés, ils apparaissent aux parents désireux d’offrir un petit compagnon à leurs enfants comme un animal «facile» à vivre.

D’autres jettent leur dévolu sur des oiseaux ou des reptiles. Le maître mot? L’originalité. La plupart sont des passionnés qui prennent plaisir à se renseigner et s’occuper de leur animal. Mais d’autres agissent sur un coup de tête et ne sont pas préparés aux responsabilités qui s’imposent. La simple idée de donner une touche d’exotisme à leur appartement leur fait franchir le pas.

La plupart de ces animaux exotiques exigent plus de soins que de changer une litière et les propriétaires choisissent souvent de baisser les bras et d’abandonner leur animal.

Les NAC, animaux les plus abandonnés

Chaque année, sur les 100.000 animaux abandonnés en France, ce ne sont pas les chiens et les chats, vedettes des opérations anti-abandon des SPA ou de 30 millions d’amis qui sont les plus délaissés. Mais les lapins. Ces petits mammifères demandent un entretien particulier, très différent de celui d’un chat ou d’un chien. Il lui faut des soins spécifiques, changer sa cage souvent, lui offrir une alimentation particulière.

Les cas des autres NAC délaisés sont nombreux. On pense notamment aux… chouettes. Le Huffington Post rappelle que suite à la saga à succès Harry Potter des centaines d’enfants britanniques ont acheté une chouette. Si en France avoir un rapace chez soi est interdit, ce n’est pas le cas au Royaume-Unis. Or une chouette domestique demande un entretien très particulier et une volière de 6 mètres sur 6 qui coûte plus de 1.000 euros. Un investissement qui finalement en a découragé beaucoup. Depuis la fin de la saga, des dizaines de chouettes ont été abandonnées dans des refuges.

Même cas de figure pour le phénomène Tortues Ninjas: des milliers de tortues ont été achetées puis ensuite relâchés dans des parcs… ou les toilettes.

Plus récemment en France, un python mort de 3 mètres et 40 kilos a été repêché dans la Seine. Un propriétaire a dû être dépassé par les évènements (et le poids de son serpent).

Rappelons que le trafic d’animaux est le troisième trafic illicite mondial après les drogues et les armes. Selon la Fondation 30 millions d’amis, environ 100.000 animaux de compagnie entreraient illégalement sur le territoire français chaque année.

L’explication bonus

D’après  une étude Prom’Animal, le marché des animaux de compagnie en France revient à 2,5 milliards d’euros par an, 569 millions d’euros en accessoires et 394 millions d’euros pour les soins. Les français dépensent près de 800 euros pour leur chien et 600 euros pour leur chat par an. Les NAC coûtent eux souvent plus cher puisqu’ils demandent des soins et un entretien beaucoup plus spécifique.

Ludivine Olives

L’Explication remercie Mathieu Monnier, responsable éditorial du site Wamiz, le Dr Adeline Linsart, vétérinaire exerçant en clientèle NAC et l’Association au Bazar des NAC.

Retrouvez notre rubrique «l'explication» ici.

Ludivine Olives
Ludivine Olives (120 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte