Tech & internet

La Corée du Nord cartographiée sur Google

Temps de lecture : 2 min

La version officielle de Google Earth ne donne aucune donnée cartographique.

Il faut avoir traîné sur Google Earth pour se rendre compte de l'énormité de la situation: au contraire de ses voisins, la Corée du Nord n'y dispose d'aucune donnée cartographique. Que des photos satellites, pas une seule route tracée, même la capitale Pyongyang n'y apparaît pas. Un groupe de passionnés a réussi à combler ce trou noir en développant un petit programme gratuit qui rend une visibilité cartographique au pays.

Pendant deux ans, autour de Curtis Melvin, un étudiant américain, des volontaires ont épluché des centaines de documents recoupés avec leurs propres souvenirs de voyage pour parvenir à placer sur la carte des milliers de bâtiments, de monuments, d'installations militaires, de camps de travail secrets, et même l'entrée d'installations nucléaires souterraines.

D'après le Brisbane Times, ce travail est un des plus considérables jamais fournis pour tirer au clair la carte de la Corée du Nord. On y fait des découvertes étonnantes comme le palace de Kim Jong-Il avec sa piscine de taille olympique avec toboggan géant. Et d'autres, nettement plus macabres, comme ce charnier crée dans les années 90 suite à une terrible famine dans le pays.

[Lire sur le site du Brisbane Times]

[Télécharger le programme "North Korea Uncovered" (Google Erarth requis)]

Newsletters

L'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni «like» un tweet porno, une enquête est demandée

L'ambassadeur de Chine au Royaume-Uni «like» un tweet porno, une enquête est demandée

L'ambassade parle d'une «attaque vicieuse» de pirates informatiques.

Les visioconférences sont plus fatigantes que les vraies réunions

Les visioconférences sont plus fatigantes que les vraies réunions

L'impression d'être observé·e et l'absence de frontières entre la sphère privée et le travail induisent un niveau d'anxiété plus important qu'à l'accoutumée.

Les tests de grossesse sont aussi puissants que le premier ordinateur d'IBM

Les tests de grossesse sont aussi puissants que le premier ordinateur d'IBM

Le petit appareillage permettant d'afficher le résultat positif ou négatif du test sur l'écran est semblable à celui qui faisait fonctionner le premier PC commercialisé dans les années 1980.

Newsletters