Voyage en censurie

Slate.fr, mis à jour le 31.05.2009 à 11 h 26

«Sur Internet, 1994-2004 a été l'ère des pionniers. 2004-2007 a été l'ère des marchands. Aujourd'hui s'ouvre l'ère des mé­chants.». Dans Le Monde 2, Claire Ulrich publie une longue enquête sous la forme d'une croisière en Censurie, ces pays qui filtrent le Net, de Damas à Pékin, via Sydney.

Comment font donc ces Etats ennemis de l'Internet? Non, bien sûr, ils ne censurent pas au grand jour, utilisant des techniques pas facilement contournables et un vocabulaire parfois poétique. Ainsi «le Web n'est plus seulement censuré en Chine, il est "harmonisé". Ainsi le nom de l'ex-président Jiang Zemin a été minutieusement gommé du Web chinois. «Si vous l'écrivez sur un blog ou un forum, parfois, il sera automatiquement remplacé par des étoiles ou par un blanc, ou bien vous ne pourrez pas envoyer le message. Ou alors, il sera effacé après publication. Mais il suffit d'avoir un peu de créativité. Ecrivez : "Ji/an/g Ze/min", et le tour est joué... "».

Les pays démocratiques sont aussi complices, note Claire Ulrich. En fabriquant et commerçant des logiciels de filtrage, de grandes entreprises donnent aux dictatures des outils pratiques et bien puissants, sans même se boucher le nez: «Les gouvernements qui sont nos clients peuvent utiliser toutes les catégories [que nous fournissons] pour façonner l'Internet selon leurs besoins culturels, assument la société McAfee, interrogée par l'auteur. McAfee n'a aucun contrôle ni visibilité sur la façon dont une organisation met en place sa propre politique de ­filtrage.

En commentaires, les internautes du site du quotidien ont ajouté la France, créatrice d'Hadopi et de Lopsi2, à cette liste de censeurs.

[Lire l'article complet sur LeMonde.fr]

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte