France / Monde

Nicolas Sarkozy et Angela Merkel contre l'abstention

Temps de lecture : 2 min

Si vous voulez lire en ligne le texte commun signé Angela merkel et Nicolas Sarkozy, il faudra trouver un kiosque ouvert ou lire l'allemand... Le chef de l'Etat français et la chancelière allemande ont choisi de publiér dans le JDD [papier] et Die Welt une tribune à deux voix à une semaine des élections européennes; objectif, tenter de mobiliser les abstentionnistes et les eurosceptiques en appelant à promouvoir une «une Europe forte et unie».

Pour Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, il est nécessaire d'avoir «Une Union européenne qui apporte des réponses courageuses aux questions de notre temps» et qui, sur la scène internationale, «pour être plus forte, doit assumer ses valeurs et son identité». Les deux leaders de l'UMP et de la CDU estiment que le «libéralisme sans règle a échoué», se félicitent des conclusions du G20 de Londres et plaident pour «une économie sociale de marché hautement compétitive, qui tend au plein emploi et au progrès social».

[Lire l'article complet sur Die Welt]

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters