Sports

Do you speak golf?

Yannick Cochennec, mis à jour le 07.07.2012 à 7 h 33

Notre manuel pour que jamais plus vous ne soyez ridicule sur le green.

Des jardiniers s'occupent du parcours du Memorial Tournament au Muirfield Village Golf Club du Dublin (Ohio) après une forte pluie, le 1er juin 2012. REUTERS/Matt Sullivan

Des jardiniers s'occupent du parcours du Memorial Tournament au Muirfield Village Golf Club du Dublin (Ohio) après une forte pluie, le 1er juin 2012. REUTERS/Matt Sullivan

L’Alstom Open de France se déroule jusqu’à dimanche sur le parcours du Golf National, dans les Yvelines, club public qui accueillera, rappelons-le, la Ryder Cup en 2018. La distribution est brillante avec la participation d’anciens vainqueurs de tournois majeurs, comme Darren Clarke, Graeme McDowell, Jose-Maria Olazabal, Martin Kaymer, sans oublier aussi la présence de Lee Westwood, Justin Rose, Ian Poulter et des Français à la tête desquels Thomas Levet, tenant du titre.

Lors d’une partie de golf, au bord des parcours comme à la télévision, des mots étranges, généralement anglicisés, émergent soudain des conversations et échappent parfois à la compréhension d’un public moins averti. Do you speak golf?

C’est un peu le jeu que nous vous proposons ici afin de tester votre handicap lexical en la matière… et en 18 trous à la difficulté variable.

En préambule, voici déjà quelques explications, pour ceux (et celles) qui auraient VRAIMENT besoin de quelques éclaircissements «basiques».

Rappelons-leur déjà ce qu’est un par. Le par c’est le nombre de coups normalement requis sur un trou. Il existe trois sortes de par (3, 4 et 5) et donc trois sortes de trous (vous suivez?).

Si un trou est un par 3, cela veut dire que vous devez frapper trois coups pour le «réussir» et être «dans le par». Si vous faites quatre, vous faites un «bogey» (un coup au-dessus du par), cinq «un double bogey» et ainsi de suite. En revanche, si vous faites 2 au lieu de trois, vous signez un «birdie» (un coup en dessous du par).

Voilà pour les complètement largués à l’aube d’attaquer notre 18 trous qui pose (des) question(s)…

Trou n°1 Eh bien, que vous arrive-t-il? C’est déjà mal parti pour vous. Vous voilà égaré dans le rough (lire reuf) à droite.

Mais où donc se trouve votre balle?

  • 1. Dans le sable du bunker à droite
  • 2. Dans l’eau de l’étang placé là
  • 3. Dans des herbes hautes

Bonne réponse: 3 (bravo, vous restez dans le par car c’était facile, mais pas question de vous compter un birdie là-dessus)

Si 1 (oups, déjà un bogey)

Si 2 (cette confusion entre road et rough vous vaut un double bogey)

Trou n°2 Oh la la la, ce coup en fade (lire fed) que vous venez de faire…

 

  • 1. Votre balle est partie tout droit et a fini au pied du drapeau
  • 2. Votre balle est partie vers la gauche pour revenir vers sa cible
  • 3. Vous avez tapé votre coup directement dans un arbre

Bonne réponse: 2 (bravo, un birdie pour vous, ce n’était pas facile)

Si 1 (Aïe, allez, bogey pour ce trou un peu méchant)

Si 3 (double bogey, là on commence à être un peu inquiet pour vous)

Trou n°3Eh bien, eh bien, vous faites un coup qu’on n’attendait pas: ce qu’on appelle une socket

 

  • 1. Vous avez frappé tellement fort que votre pantalon s’est relevé laissant apparaître vos chaussettes
  • 2. Malgré un coup peu orthodoxe, votre balle est allée directement dans le trou
  • 3. Votre coup est tellement mauvais que la balle est partie violemment à 90°

Bonne réponse 3 (un très bon birdie pour vous)

Si 1 (double bogey et vous auriez même mérité un triple)

Si 2 (bogey, c’est vous qui êtes dans le trou)

Trou n°4Chez vous, l’enjeu entraîne de drôles de yips, je trouve…

 

  • 1. Vous êtes ravagé par les tics
  • 2. Vous prenez trop de temps entre deux coups
  • 3. Vos mains tremblent au putting

Bonne réponse: 3 (un birdie, haut la main!)

Si 1 (et toc, un bogey)

Si 2 (nous on attend pas pour vous coller un bogey)

 

Trou n°5Vous ne passez pas inaperçu. Mais regardez-moi ce divot!

 

  • 1. C’est une motte de terre arrachée après un coup
  • 2. C’est un tee brisé par l’impact de votre club
  • 3. C’est une balle perdue dans des hautes herbes

Bonne réponse: 1 (et un birdie qui pousse)

Si 2 (un bogey pour casser, lui, votre élan)

Si 3 (un double bogey pas perdu celui-là pour vous)

Trou n°6Que dire après cet air-shot, si ce n’est qu’on est peu asphyxié d’avoir vu ça?

 

  • 1. Votre club est passé à côté de la balle
  • 2. Votre balle s’est envolée très haut dans le ciel
  • 3. Votre balle est venue toucher celle de votre adversaire sur le parcours

Bonne réponse: 1 (un birdie à côté duquel vous, vous ne passez pas)

Si 2 (un bogey pour vous faire retomber sur terre)

Si 3 (un double bogey qui, lui, vous touche de plein fouet)

Trou n°7Dommage que malgré ce joli coup, votre lie (lire l’aïe) ne soit pas très bon…

 

  • 1. Votre visibilité pour frapper la balle
  • 2. La position de votre balle sur le sol
  • 3. Votre fin de geste a été désordonnée

Bonne réponse: 2 (un birdie qui vous met en bonne position)

Si 1 (un bogey que vous n’avez pas vu venir)

Si 3 (un double bogey qui, lui, fait désordre)

Trou n°8Le moins que l’on puisse dire, c’est que vous n’êtes pas scratch


  • 1. Vous manquez de rythme
  • 2. Vous manquez de puissance
  • 3. Vous êtes un excellent golfeur

Bonne réponse: 3 (un excellent birdie)

Si 1 (un bogey pour vous ralentir)

Si 2 (un puissant double bogey)

Trou n°9Mais soyez plus attentif, surveillez votre stance!

 

  • 1. Le positionnement de vos pieds par rapport à la balle
  • 2. Le positionnement de vos mains sur le club
  • 3. L’alignement de vos épaules en direction de la cible

Bonne réponse: 1 (un birdie car vous ne jouez pas comme un pied)

Si 2 (un bogey à portée de main)

Si 3 (un double bogey comme un coup d’épaule)

Trou n°10Enfin, vous allez pouvoir respirer, début du retour…

 

  • 1. Après l’aller, c’est le début des 9 derniers trous
  • 2. Le moment où vous bénéficiez de dix minutes de pause
  • 3. Le moment où vous échangez votre caddie avec votre adversaire

Bonne réponse: 1 (allez un par car ça ne vaut pas mieux)

Si 2 (un bogey qui, lui, vous met carrément à l’arrêt)

Si 3 (un double bogey que vous ne pouvez pas échanger)

Trou n°11Ah, sympa pour vous, cette recovery


  • 1. Votre «sauvetage» dans une position difficile
  • 2. Vous avez pu rejouer un coup parce que vous avez été gêné par un élément extérieur
  • 3. Vous avez repris le point perdu sur le trou précédent

Bonne réponse: 1 (un birdie, vous êtes sauvé)

Si 2 (un bogey et là vous ne pouvez pas rejouer!)

Si 3 (un double bogey, faut pas rêver, non?)

Trou n°12C’était quoi cette balle topée?

 

  • 1. Une balle frappée trop mollement
  • 2. Une balle qui passe au-dessus des arbres
  • 3. Une balle mal frappée qui part à ras de terre

Bonne réponse: 3 (un birdie de haute volée)

Si 1 (un bogey, lui un peu dur)

Si 2 (un double bogey qui vous fait tomber de haut)

Trou n°13Clap! Clap! Je n’avais vu quelqu’un signer un eagle aussi étonnant!


  • 1. Trois coups sous le par
  • 2. Deux coups sous le par
  • 3. La balle part dans un arbre et n’en retombe pas

Bonne réponse: 2 (un birdie pour cet eagle)

Si 1 (bogey car un eagle n’est pas un albatros)

Si 3 (double bogey pour cette réponse idiote)

Trou n°14Allez, parce que c’est vous, on vous accorde ce mulligan


  • 1. Au 18e trou, vous avez un crédit d’un point en raison de la mauvaise météo
  • 2. Votre partenaire de jeu vous laisse rejouer votre coup raté du 1er trou
  • 3. Vous pouvez changer de place à votre balle en raison du terrain endommagé

Bonne réponse: 2 (birdie et joli coup vous)

Si 1 (double bogey, vous êtes visiblement tombé de la première pluie)

Si 3 (bogey qui endommage, lui, votre score)

Trou n°15C’est toujours agréable –vous ne trouvez pas?– ces matchs en stroke-play?

 

  • 1. Formule de jeu où les adversaires s’affrontent trou par trou
  • 2. Formule selon laquelle les joueurs additionnent tous les coups joués du trou n°1 au trou n°18
  • 3. Système de comptage en points qui gomment les trous catastrophes

Bonne réponse: 2 (un birdie pour adoucir votre addition)

Si 1 (un bogey, vous avez confondu avec le match-play)

Si 3 (un bogey, vous avez confondu avec le stableford)

Trou n°16Parcours exigeant, on le savait. Evidemment, avec un slope pareil…


  • 1. La pente générale du parcours
  • 2. La rapidité des greens
  • 3. La mesure de difficulté générale du parcours

Bonne réponse: 3 (birdie, juste mesure)

Si 1 (un bogey, vous êtes sur la mauvaise pente)

Si 2 (un bogey et là c’est vous qui êtes «vert»)

Trou n°17C’est certain qu’avec un tel score, vous n’irez pas en play-off


  • 1. Lorsque deux (ou plus) adversaires sont à égalité au bout de 18 trous et doivent jouer un ou plusieurs trous supplémentaires pour se départager
  • 2. Lorsque vous ne vous qualifiez pas pour les deux dernières journées du tournoi
  • 3. Lorsqu’en raison de votre score trop bas, vous ne pouvez pas jouer le tournoi de la semaine suivante

Bonne réponse: 1 (un birdie qui fait du bien à votre carte de score)

Si 2 (un bogey inqualifiable)

Si 3 (un double bogey à la petite semaine)

Trou n°18C’est fini! Vite au 19e trou! Histoire de finir sur une bonne note…

 

  • 1. Vous pouvez joueur un trou supplémentaire si votre score du dimanche a été meilleur que celui du samedi
  • 2. Vous pouvez rejouer votre plus mauvais trou de la journée
  • 3. Vous pouvez rejoindre le bar du club

Bonne réponse: 3 (un birdie, champagne!)

Si 1 (un double bogey pour cette ineptie)

Si 2 (un bogey car vous rêvez un peu trop)

Sachant qu’un par vaut 0, un birdie -1, un bogey +1 et un double bogey +2, faites votre total. Plus votre score sera bas ou négatif, plus il sera meilleur. Rappelons qu’en golf un score de -2 est bien meilleur qu’un score de +2 (une différence de quatre coups si vous suivez toujours)…

Yannick Cochennec

Yannick Cochennec
Yannick Cochennec (574 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte