Société

Coupat libéré

Temps de lecture : 2 min

Il est placé sous contrôle judiciaire

Julien Coupat, incarcéré depuis novembre pour le sabotage de lignes SNCF, est sorti de la prison de la Santé à Paris jeudi 28 mai dans l'après-midi. L'homme de 34 ans est placé sous contrôle judiciaire. Il doit payer une caution de 16 000 euros, pointer une fois par semaine au commissariat de Montreuil en Seine-Saint-Denis, où il devra laisser ses papiers d'identité, et a interdiction de sortir d'Ile-de-France.

Coupat reste mis en examen, avec huit autres personnes, pour «direction d'une entreprise terroriste et destruction en réunion à visée terroriste». «Présenté par l'accusation comme «le leader charismatique» d'un groupe clandestin «anarcho-autonome», il avait été interpellé après une descente de police musclée dans le village de Tarnac, en Corrèze» rappelle Sud Ouest.

[Lire l'article complet sur Sud Ouest]

A lire également sur Slate, Coupat dans le texte.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Le podcast «Post-Scriptum», l'univers impitoyable des cours de récréation

Le podcast «Post-Scriptum», l'univers impitoyable des cours de récréation

En interrogeant deux classes de CM2 sur leur rapport à la cour de récré de leur école, deux journalistes dévoilent les inégalités filles-garçons qui y règnent au quotidien.

À quoi bon vacciner les vieux des Ehpad si on ne les laisse pas sortir?

À quoi bon vacciner les vieux des Ehpad si on ne les laisse pas sortir?

[BLOG You will never hate alone] Mon père pensait profiter d'un régime de semi-liberté en recevant sa deuxième dose de vaccin. Quelle naïveté!

Si on éduquait les garçons comme des filles, cela coûterait moins cher à l'État

Si on éduquait les garçons comme des filles, cela coûterait moins cher à l'État

La dimension genrée de la délinquance et de la violence est un impensé dans notre société.

Newsletters