France

Le portique fait tiquer

Temps de lecture : 2 min

Réaction suite aux déclarations de Xavier Darcos

Le blog Bug Brother du Monde propose un billet intitulé la «tac ataca tac tac tiqu' du portique», clin d'oeil à une chanson fredonnée par Bourvil:

Jean-Marc Manach se demande «pourquoi l'installation de portiques de sécurité dans les écoles n'est pas forcément une très bonne idée.» Une réaction aux déclarations du ministre Xavier Darcos.

Plusieurs raisons évoquées:

- le temps que cela prendrait pour organiser des fouilles dans un collège comprenant en moyenne 500 élèves.

- le coût d'une telle installation: les équipements et les moyens humains mis en oeuvre (deux personnes minimum à chaque portique).

- les problèmes que soulèvent les procédures de fouille en matière de droits de l'homme.

«A quoi ressemblerait un collège doté de 6 surveillants, mais de 40 vigiles? Enfin, à quoi ressemblerait notre Education Nationale si elle investissait autant d'argent dans des systèmes, technologies et sociétés de sécurité (sachant qu'il faudrait, logiquement, étendre une telle mesure à des centaines, voire des milliers, d'établissements scolaires)?»

Lire l'article au complet sur le blog Bug Brother

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

Pourquoi déteste-t-on les supporters de football?*

*Et les supportrices.

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

Newsletters