Life

Un tweet long, c'est bon

Farhad Manjoo, mis à jour le 06.07.2012 à 10 h 24

Internet et Twitter ont changé, il est temps de supprimer la limite de 140 caractères. C'est d'ailleurs le chemin que prend le réseau social avec la possibilité pour certains médias d'outrepasser cette limite.

Twitter West.m via Flickr CC License by

Twitter West.m via Flickr CC License by

Il y a presque un an, j’ai proposé que Twitter fasse passer sa limite de caractères de 140 à 280. Ce site de microblogging a depuis bien longtemps dépassé son objectif d’origine de simple plateforme d’actualisation de statuts.

Aujourd’hui, les abonnés utilisent Twitter pour suivre l’actualité, raconter des blagues, mener des conversations et des débats féroces —et 140 caractères, c’est trop peu pour tout cela. C’est pourquoi les twittos ont souvent recours à des pratiques détournées, comme des tweets en plusieurs parties, un abominable langage SMS et TwitLonger pour exprimer toute l’étendue de leur réflexion.

Si abandonner totalement l’idée du nombre limité de caractères n’est pas une bonne idée, pousser jusqu’à 280 caractères permettrait aux utilisateurs de donner plus de poids à leurs tweets tout en s’assurant qu’ils ne s’éternisent pas.

Tout le monde m’a pris pour un dingue. Chez Twitter, on m’a rappelé que ce service est encore utilisé par de nombreuses personnes passant par les SMS pour poster des messages; la limite de 140 caractères a été choisie à l’origine pour que les tweets puissent être envoyés par SMS, et si Twitter l’abandonnait, ces twittos-là ne pourraient pas lire les tweets les plus longs.

La solution des «expanded tweets»

Sur Twitter, beaucoup m’ont aussi traité de crétin, et j’ai eu une longue discussion en grande partie incohérente sur les mérites des plus longs tweets avec Mathew Ingram, blogueur à GigaOm, auteur d'un article où il qualifiait mon idée de «stupide». (Sur Twitter, j’ai tenté de dire à Ingram que son article était tout aussi stupide d’avoir suggéré que je proposais des tweets sans limitation de caractères plutôt que des tweets à 280 caractères, mais naturellement la stupide limitation de caractères de Twitter a rendu tout le débat complètement stupide).

Il n’y a pas longtemps, j’ai assisté à un dîner où le PDG de Twitter, Dick Costolo, a évoqué les mauvais conseils que les gens avaient donnés à son entreprise au fil des années. L’un de ses exemples était la proposition récurrente d’abandonner la limite de caractères. Le public s’est gondolé devant une telle stupidité.

Imaginez alors ma surprise lorsque j’ai lu la semaine dernière que Twitter commençait à repousser les limites des sacro-saints 140 caractères. Dans un post de blog, la compagnie a annoncé la création «d’expanded tweets»,des tweets élargis permettant des «expériences interactives» à l’intérieur des vieux posts fadasses à texte. Techniquement, les tweets ne peuvent pas encore dépasser 140 caractères. Mais Twitter permet à certaines entreprises choisies—le New York Times, le Wall Street Journal, BuzzFeed, TMZ et WWE—d’ajouter des éléments à des tweets qui référencent leur contenu.

Par exemple, si je crée un lien vers un article du Times, mes followers verront dorénavant un petit bouton sur le tweet où il sera écrit «View summary». En cliquant dessus, ils verront des centaines d’autres caractères: le titre de l’article, le nom de l’auteur et son nom d’utilisateur Twitter, le nom de compte Twitter de la publication, une photo tirée de l’article, et même un court extrait. Voici à quoi ressemblera un tweet élargi:

Une évolution inévitable

Ca fait combien de caractères tout ça? Twitter a mis en ligne des instructions pour les sites désireux de créer ces «expériences médias» à l’intérieur des tweets, où il est précisé exactement jusqu'où ils peuvent aller. Les titres peuvent faire 70 caractères. Les extraits 200. Et tout ça en plus du tweet principal, qui peut compter 140 caractères. Additionnez le tout, et vous obtenez 410 caractères! J’imagine déjà la pub: Les tweets élargis—et maintenant avec 270 caractères supplémentaires!

Je plaisante. Je pense que ces tweets à rallonge sont un excellent développement pour Twitter, une manière d’ajouter de la profondeur au service sans déroger à son extrême brièveté d’origine.

En réalité, cela fait un moment déjà que les tweets élargis existent—quand vous incluez une photo ou une vidéo dans un message Twitter, vos followers peuvent cliquer pour les voir. Cette expansion continue du tweet était inévitable.

Un pourcentage de plus en plus réduit d'utilisateurs de Twitter accèdent au site par SMS, la limite de 140 caractères devenait donc de plus en plus arbitraire (les utilisateurs de SMS verront toujours tous les tweets, mais n’auront pas accès aux résumés). En fait, la majorité d’entre nous regardons nos tweets sur Internet et sur des smartphones, qui permettent d’accéder à un contenu plus riche.

Twitter deviendra une destination en soi

À mesure que les tweets plus longs seront accessibles à tous les utilisateurs sur tous les supports, nous découvrirons que les posts chargés d’informations en 410 caractères feront du réseau une source d’actualités et d’informations plus profonde et plus cohérente.

Les tweets plus longs donneront assurément un air moins décousu à Twitter. Aujourd’hui, quand un de vos amis met un lien sur son compte vers un de mes articles en écrivant «le meilleur papier du monde!!», vous pouvez cliquer accidentellement sur le lien sans vous douter qu’il s’agit d’un nouveau stupide article de Farhad Manjoo.

Les tweets élargis vous permettront de voir ce qui se cache derrière les liens sans avoir à cliquer dessus. Ils vous permettront aussi de suivre vos auteurs préférés directement à partir de tweets possédant un lien vers leurs articles.

Et à mesure que Twitter ajoutera le même type de résumé pour d’autres genres de contenus—peut-être un lien vers un produit vendu sur Amazon permettra-t-il de lire des critiques, ou peut-être Twitter me laissera-t-il citer un résumé en 200 mots d’un article quand je posterai un lien—l’expérience deviendra plus attractive. Twitter ne sera plus un endroit qui vous renvoie toujours ailleurs. Il deviendra une destination en soi.

L'injustice du tweet long

Une des critiques des tweets élargis est que Twitter ne permet qu’à un nombre limité d’utilisateurs de s’en servir. Pourquoi des liens vers le New York Times sont-ils développés mais pas ceux qui vont vers votre compte Tumblr préféré sur Ryan Gosling? Comme le dit le blogueur Dave Winer

«Il ne faut pas croire que c’est un terrain de jeu équitable, que tout le monde est sur un pied d’égalité, parce que ce n’est pas vrai.»

Au cours d’une conversation avec une porte-parole de Twitter, cependant, j’ai eu le sentiment que ce traitement de faveur n’était que temporaire, qu’il ne s’inscrivait que dans les balbutiements d’un changement technique complexe. Pour le moment, Twitter laisse tous les sites demander que leur contenu soit développé dans des résumés.

Au fil du temps, il semble probable que de plus en plus de sites pourront se développer automatiquement sous forme de résumé, à l’intérieur des tweets. Donc, dans pas longtemps, quand quelqu’un mettra un lien vers Est-ce que Ryan Gosling est plus trognon qu'un chiot?, vous pourrez voir à la fois Ryan et le chiot dans le tweet, et peut-être même voter directement.

La peur de la fin des 120 caractères

Une autre critique plus générale est qu’en offrant toujours plus d’informations dans chaque tweet, Twitter risque de beaucoup s’éloigner de son objectif initial de site d’actualisation rapide de statut. Cette crainte repose sur l’idée que la limite de caractères actuelle renferme quelque chose de mystique et de poétique.

Beaucoup avancent que cela inspire la créativité, et que sans cela, Twitter s’embourberait dans des conversations sans fin et dans trop de trucs flashy. Costolo lui-même l’a redouté un moment. Dans une interview pour le magazine Fortune l'année dernière, on a demandé au PDG s’il subissait une pression pour rendre Twitter plus dynamique en réaction à d’autres réseaux sociaux plus développés:

«Vous savez, si vous ne faites que regarder dans le rétroviseur pour voir ce que font les autres et que vous commencez à dire "Twitter va être le monde dans votre poche —et maintenant, avec le chat vidéo!"— vous vous perdez, pas vrai? Nous allons donc offrir de la simplicité dans un monde de complexité, nous concentrer sur notre objectif, tout en comprenant ce que font tous les autres

Un décalage avec les contenus en ligne

Allonger la taille des tweets n’est pas exactement comparable à l’ajout de chats vidéo à Twitter —mais c’est un pas dans la même direction. Le côté cynique est que Costolo introduit les tweets élargis pour des raisons commerciales. De même que la nouvelle version vous montrera un court extrait d’un nouvel article, des tweets XXL permettraient à McDonald’s de vous offrir un bon d’achat sur tweet pour une frite grand format.

Mais je ne crois pas que l’argent soit la principale motivation de Twitter dans ce cas de figure. L’explication la plus simple est que les petits blocs de texte deviennent de plus en plus décalés avec tout le reste du contenu en ligne.

Internet est un lieu agité débordant d’images, de films, de chansons et de posts de blogs. L’objectif de Twitter est de refléter tout ce qui se produit dans cet écosystème de dingues. S’il faut pour cela quelques centaines de caractères de plus, où est le mal?

Farhad Manjoo 

Traduit par Bérengère Viennot

Farhad Manjoo
Farhad Manjoo (191 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte