Économie / Culture / Life

La maison Lacroix au bord de la banqueroute

Temps de lecture : 2 min

La maison de couture Christian Lacroix s'est déclarée en cessation de paiements, frappée par «la crise financière mondiale qui touche de manière significative le domaine du luxe», a annoncé jeudi la maison de couture. La maison, propriété du groupe américain Falic, a indiqué avoir déposé au tribunal de commerce de Paris une déclaration de cessation des paiements.

La maison «va proposer un plan de continuation au tribunal de commerce et entend maintenir ses activités pendant cette période», ajoute un communiqué.

Le Figaro indiquait jeudi matin que les ventes Lacroix étaient en chute de 35% cette année et que ses pertes se creusaient. «Les actionnaires cherchent un repreneur depuis un an. La crise financière et la récession portent un coup sévère à l'un des fleurons de la mode française.

Lire l'article complet sur Le Figaro

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

crédit: Alex Cayley; Christian Lacroix, collection automne-hiver 2005

Slate.fr

Newsletters

Un camion Brinks largue des billets sur l'autoroute

Un camion Brinks largue des billets sur l'autoroute

Des automobilistes du New Jersey sont sortis de leur voiture plus riches qu'en y entrant.

Le charbon, vraie fracture énergétique en Europe

Le charbon, vraie fracture énergétique en Europe

La Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), annoncée fin novembre, acte la fermeture d’ici à 2022 en France des centrales électriques fonctionnant au charbon. Mais dans le monde, et notamment en Europe, ce combustible n’a pas dit son dernier mot. Pour combien de temps encore?

Vous avez vraiment cru qu'Ikea s'intéressait aux centres-villes?

Vous avez vraiment cru qu'Ikea s'intéressait aux centres-villes?

À l'été 2019, un magasin Ikea devrait ouvrir ses portes en plein Paris, dans le quartier de la Madeleine. Officiellement, il s'agit de séduire une clientèle rétive aux déplacements en banlieue.

Newsletters