Life

Donnons plus d'espace aux dyslexiques!

Planète Santé , mis à jour le 26.06.2012 à 16 h 17

S’entraîner à lire est crucial pour traiter la dyslexie mais peut être une torture pour les personnes dyslexiques. Une modification de l’affichage des textes brise ce cercle vicieux et l'iPhone peut aider.

Rébellion dyslexique / Zigazou76 via FlickrCC Licence by

Rébellion dyslexique / Zigazou76 via FlickrCC Licence by

La dyslexie est un trouble de l’apprentissage de la lecture. Les enfants dyslexiques ont du mal à identifier les lettres et les mots, alors qu’ils sont tout aussi intelligents que les autres.

Une nouvelle méthode franco-italienne a permis d’améliorer de 20% la vitesse de lecture chez des enfants dyslexiques âgés de 8 ans à 14 ans, sans aucun entraînement préalable. Des chercheurs ont  pour cela simplement augmenté l’espacement des lettres dans les mots de différentes phrases qu’ils ont fait lire à des enfants dyslexiques. Ces derniers sont en effet anormalement affectés par l’«encombrement perceptif» des lettres dans un mot: certaines d’entres elles sont plus difficiles à identifier lorsqu’elles sont au milieu des autres. La lecture est ralentie et, de plus, le nombre d’erreurs augmente.

Dans cette étude, les enfants devaient lire un petit texte d’une vingtaine de phrases, avec un espacement soit classique, soit plus important des lettres : texte en Times-Roman 14, avec un espacement des lettres soit de 2,7, soit doublé à 5,2, et un espace entre les mots et les lignes proportionnels à cet espacement.

Différentes procédures ont permis de démontrer que chez tous ces enfants, la vitesse et la justesse de lecture était meilleures avec le texte ayant un affichage espacé (les non dyslexiques lisent  au contraire plus lentement un texte dont l’espacement est doublé).  On sait de plus que c’est surtout l’espacement des lettres plutôt que celui des lignes qui amène ce bénéfice. Il est à noter que les résultats étaient les mêmes pour les enfants italiens et français, or la «transparence orthographique» ou degré de correspondance entre l’orthographe et la prononciation des deux langues est différente: l’italien est considérée comme transparent  alors que le français  est relativement opaque.  Ces résultats peuvent ainsi être généralisés aux différents types de langues.

Cette méthode très simple pourrait donc être utilisée dans le traitements des enfants dyslexiques, en plus d’une prise en charge personnalisée.

Ces chercheurs ont par ailleurs créé l’application gratuite Dys pour iPad et iPhone. Elle permet aux enfants de moduler eux-mêmes l'espacement des lettres de façon optimale, et aux chercheurs de recueillir des données à grande échelle et en temps réel.

Marina Casselyn

Planète Santé
Planète Santé (114 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte