Monde

Soyouz fait route vers les étoiles

Temps de lecture : 2 min

Destination ISS, la station spatiale internationale.

La fusée Soyouz a décollé mercredi matin 27 mai de Baïkonour au Kazakhstan précise le Soir. Elle a été acheminée sur le site par train.

Destination la station spatiale internationale ISS. Au terme d'un voyage de deux jours, l'astronaute canadien Bob Thirsk, le cosmonaute russe Roman Romanenko et le spationaute belge Frank De Winne doivent rejoindre les trois membres d'équipage déjà à bord de l'ISS. Ils y séjourneront 6 mois.

Une mission historique, car pour la première fois 6 astronautes se retrouvent ensemble à bord de la station. Ce vol marque une fois de plus la collaboration internationale scientifique en matière de voyage dans l'espace.

«Un des principaux défis qui attend le commandant De Winne au cours de cette mission est fixé pour le mois de septembre lorsqu'il devra «attraper» à l'aide d'un robot articulé canadien un vaisseau japonais non habité.» précise Le Soir.

Fin 2008, la station internationale a été agrandie, elle dispose d'une nouvelle salle de bain, d'une petite cuisine et d'un système de retraitement en eau potable de l'urine et de la sueur de ses occupants.

Lire l'article au complet sur lesoir.be

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Crédit photo: la fusée Soyouz est acheminée vers sa base de lancement à Baïkonour, au Kazakhstan, Shamil Zhumatov / REUTERS

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 5 au 12 octobre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 5 au 12 octobre

Plongée dans la logorrhée du président américain.

L'image de la Chine a été méchamment abîmée par le Covid-19 (et pas que)

L'image de la Chine a été méchamment abîmée par le Covid-19 (et pas que)

Le pays se retrouve dans une situation de mise en cause internationale à laquelle il n'est pas habitué.

On lui refuse la nationalité allemande pour ne pas avoir voulu serrer la main à une femme

On lui refuse la nationalité allemande pour ne pas avoir voulu serrer la main à une femme

Il avait pourtant réussi avec brio le test de naturalisation.

Newsletters