Le meilleur match de tous les temps

Slate.fr, mis à jour le 27.05.2009 à 16 h 51

Tous les ingrédients sont réunis

Toute l'Europe du football s'attend à un match de folie, mercredi 27 mai, pour la finale de la Ligue des Champions. Rarement un match de la plus prestigieuse des compétitions de clubs n'a suscité autant d'impatience dans tous les pays, même ceux qui n'y sont pas représentés. Il faut dire que tous les ingrédients semblent réunis.

Ce sont deux des clubs les plus mythiques et les plus supportés au monde qui s'affrontent. Ils ont chacun une identité très forte, véhiculée par leurs entraîneurs respectifs, un style de jeu offensif (chacun à sa manière), des joueurs emblématiques formés au club, chacun compte dans ses rangs une superstar en course pour le ballon d'or (le titre de meilleur joueur de la planète), et au moins un Français de chaque côté pour la touche chauvine.

Mais plus qu'un grand match, «cela pourrait en fait être le meilleur match de football de tous les temps» écrit l'éditorialiste sportif Simon Kuper dans le Financial Times, en ne plaisantant qu'à moitié.

Kuper reprend le raisonnement d'un collègue allemand, selon lequel le football est en perpétuelle amélioration. A partir de ce constat, quand deux grandes équipes au style de jeu offensif  se rencontrent dans un match important et jouent à leur meilleur niveau, on se rapproche de la définition du meilleur match. Et à bien y regarder, rares sont les matches qui répondent à tous ces critères, et celui de ce soir en fait à priori parti.

Simon Kuper concède aux sceptiques que les finales de Ligue des Champions ont souvent accouché de matches apathiques, fermés et franchement ennuyeux. Pour preuve, la finale 100% italienne de 2003 entre le Milan AC et la Juventus, qui a accouché d'un match nul 0-0 dont même le résumé est soporifique, ou le Monaco-Porto de 2004 où les hommes de Deschamps s'étaient fait étrillés 3-0 dans un match sans saveur ni suspense.

Mais impossible pour tout fan de foot d'imaginer un tel scénario à Rome. Pour rajouter encore de l'intérêt, les deux équipes ont pratiquement la même côte chez les bookmakers et aucune ne part clairement favorite, même si certains affirment déjà connaître le nom du vainqueur.

En attendant d'avoir la réponse, SOFOOT propose un palmarès des meilleures finales du passé, dont la dernière en date est l'affrontement épique entre le Milan AC et Liverpool en 2005 (ci-dessous)

 

(Photo: Les joueurs de Manchester United avec le trophée de la Ligue des Champions, REUTERS/Eddie Keog)

[Lire l'article complet sur le Financial Times]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte