PresidentielleCulture

François Hollande, les scénarios pour rebondir après un tweet

Slate.fr, mis à jour le 16.06.2012 à 9 h 23

Ouvrir ou fermer la séquence people ouverte par sa compagne, le chef de l'Etat doit choisir entre neuf possibilités.

Le 15 mai, Valérie Trierweiler lors de la passation de pouvoir à l'Elysée. Pool/Reuters

Le 15 mai, Valérie Trierweiler lors de la passation de pouvoir à l'Elysée. Pool/Reuters

Ouf! Finie la normalité. Avec le tweet, désormais monument national, de Valérie Trierweiler, l’Elysée a retrouvé le lustre people que les Français méritent. Comme le remarquait Christophe Carron, rédacteur en chef adjoint de Voici, et contributeur occasionnel de Slate:

«Nous étions nombreux à penser, défaitistes, que le mandat du socialiste serait catastrophique pour la presse people. Un président normal? Aucun intérêt. Les gens normaux n’ont rien d’exceptionnel, croyions-nous, après avoir passé cinq ans avec un ancien maire de Neuilly-sur-Seine multidivorcé et un ex-top model italien au tableau de chasse qui vaut tous les name-droppings. Erreur.»

Et si tweet n’était que le début d’un feuilleton qui nous tiendra en haleine 5 ans? Première étape: que doit faire François dans les semaines qui viennent?

1. Faire comme si de rien n’était, oublier le tweet, demander à Valérie de se taire, se concentrer sur son-travail-au-service-des-Français. Pour prix de son silence, Valérie obtient d’être la prochaine Marianne en plâtre.

Indice probabilité: 90%

Indice people: 7/20

» Sans être le pire, ce scénario ne pourrait que décevoir. Tout au plus, Le Figaro s’émeuvrait-il d’une Marianne partisane.

2. Valérie quitte avec fracas sur Twitter l’Elysée. Elle part avec un publicitaire de renom (Jacques Séguéla?). François souffre et se réfugie dans son-travail-au-service-des-Français.

Indice probabilité: 50%

Indice people: 15/20

» Pas exclu. Ce scénario est riche de rebondissements et de unes racoleuses. Mais il a un air de déjà-vu. Or, même people, le changement, c’est maintenant.

3. François répudie Valérie et fait venir Ségolène à l’Elysée. La famille est recomposée, voire reconstruite, l’écart pardonné. Ségolène fait détruire 36.000 Mariannes en plâtre. Thomas tweete son soutien au sculpteur.

Indice probabilité: 5%

Indice people: 20/20

» Ce scénario est idéal. Digne d’un roman-photo monégasque, il offre la possibilité de confidences multiples (les protagonistes et les enfants) et de titres riches en adjectifs: «la femme blessée», «le bonheur retrouvé», «meurtrie, elle tente de se reconstruire», «elle est la seule qui compte vraiment», etc. Un mariage, républicain, rivaliserait avec les cérémonies compassées de Buckingham. Un 5e enfant serait espéré, le duc de Poitou.

4. Incapable de choisir, François tente la cohabitation Val-Ségo à l’Elysée. La France est une monarchie comme les autres. Enfin, comme la nôtre, celle de Louis XIV.

Indice probabilité: 5%

Indice people: 20/20

» Quoique très improbable, ce scénario ravirait les gazettes. Une foule de courtisans s’empresserait de faire fuiter le moindre bruissement de palais («ventre saint-gris, le Président a délaissé la favorite cette nuit...»). Cela poserait d’interminables problèmes de protocole: une First et une Second ladies? Impensable. Il y aurait deux premières concubines et les chefs d’Etat du monde entier, secrètement admiratifs, passeraient des heures à imaginer les plans de table. Point de Vue serait en état de lévitation.

5. François et Valérie se séparent. Il décide de se focaliser sur son-travail-au-service-des-Français. Une vie monacale, entièrement tournée vers les finances publiques et le cul des vaches (maigre consolation) l’attend.

Indice probabilité: 50%

Indice people: 0/20

» On s’emmerde. Grave. Seul Le Revenu, journal people des traders retraités, et La France agricole parviennent à accroître leurs ventes.

 

6. François et Valérie se séparent. Il décide d’oeuvrer à l’unification européenne en poussant dans ses extrêmes retranchements le couple franco-allemand. Le voici amant d’Angela.

Indice probabilité: 5%. Angela tweete en lettres gothiques.

Indice people: 10/20

» Prolongement du scénario précédent, celui-ci cache sous une forme d’ennui larvé la possibilité d’un extraordinaire coup de théâtre. François est un Louis XVI qui couche avec Marie-Antoinette, version Gleeden. Voici recueille les confidences de... au fait, comment il s’appelle le mari d’Angela?

7. François et Valérie se séparent. Faisant ses courses à Super U, il rencontre un mannequin en fin de carrière, plutôt identifiée comme appartenant à l’autre bord politique. Lors d’une conférence de presse, il lâche: «Avec Inès, c’est du sérieux...»

Indice probabilité: 5%

Indice people: 12/20

» Prolongement du scénario 2, déjà-vu, il n’intéresserait guère que les magazines people pour septuagénaires (Le Nouvel Obs). Sauf si Inès se met à tweeter.

8. François et Valérie se chamaillent, Ségo fait la gueule. Prenant le RER, il rencontre Karl Lagerfeld à qui il glisse: «Tu sais, Karl, les femmes, j’en peux plus...» Quelques semaines après, Karl («moi, ce que j’aime chez un homme, c’est qu’il soit normal. Mais pas normal bas de gamme, hein; plutôt normal sup’, tu vois?») emménage à l’Elysée («Dis, Karlie, c’est quoi ta compote préférée?»). Un mariage est prononcé, Jack en règle la cérémonie: l’Elysée, c’est trop frais.

Indice probabilité: 1%

Indice people: 20/20

» Deux femmes trahies, deux hommes qui s’aiment, une passion improbable, on a l’impression que c’est du Bertrand Blier. Gala, Têtu et Les Cahiers du cinéma couvrent le quinquennat sans discontinuer.

 

9. Epuisé par tous les épisodes précédents, François s’égare dans les marais où il est mordu par un zombie. Il devient zombie lui-même.

Indice probabilité: 1%

Indice people: inconnu

» Chacun sait que l’hypothèse d’un président zombie ne peut être totalement écartée. Mais on est dans l’inconnu. Un zombie est-il people? Tout le protocole serait à réécrire: que mange un zombie (à part des gens)? Un zombie dort-il? Où? Comment présenter un parapheur à un zombie? Qu’est-ce qu’un zombie normal? Quels égards pour la First Zombie?

Le pluvieux commencement du quinquennat se dissipe. Avec le tweet reviennent soleil, jeux et ris. L’erreur serait à présent de laisser l’initiative à l’opposition. Marine Le Pen a beau jeu de dénoncer «les histoires de slips de la Présidence». Il est temps de reprendre la main.

Bernard Ouvart et Pascale Cuchet

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte