Comment rater le scoop du siècle

Slate.fr, mis à jour le 26.05.2009 à 16 h 10

Deux journalistes du NYT avaient des infos sur le Watergate

Deux anciens journalistes du New York Times avaient en leur possession des informations sur le scandale du Watergate mais n'ont jamais commencé d'enquête. Dans les colonnes de leur ancien journal Robert M. Smith et son chef de rubrique Robert H. Phelps expliquent comment ils ont laissé passer le scoop de leur carrière.

En 1972, lors d'un déjeuner informel, le directeur du FBI (Police fédérale) L. Patrick Gray a fait comprendre à Robert Smith que la Maison Blanche était impliquée dans le cambriolage des bureaux démocrates du Watergate. Le journaliste fila tout raconter à son chef de service, avant de quitter -comme prévu bien avant ce déjeuner- le New York Times pour la fac de droit.

Pourquoi Robert Phelps n'a-t-il pas exploité ces informations? «Aucune idée» répond celui qui ne s'est souvenu de ce moment que très récemment, en écrivant ses mémoires, «c'est un mystère pour moi». Un mystère laissant Bob Woodward et Carl Bernstein devenir les seuls héros du scandale du Watergate, qu'ils dévoilèrent pendant des mois dans le Washington Post.

[Lire l'article complet sur le New York Times]

(Le groupe Washington Post est actionnaire de Slate.Fr)

(Photo: [email protected], Flickr)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte