Monde

La Corée du Nord aurait lancé deux nouveaux missiles

Temps de lecture : 2 min

La Corée du Nord a lancé deux missiles à faible portée mardi 26 mai depuis sa côte orientale selon le site d'information sud-coréen KBS. Un porte-parole de Séoul a affirmé que les deux missiles, d'une portée de 103 kilomètres, ont été tirés depuis un site proche de la ville de Hamheung, dans la province de l'Hamgyeong du Sud. Les renseignements sud-coréens cherchent à analyser le but de ce nouveau lancement, rapporte KBS.

Lundi 25 mai, Pyongyang a effectué un essai nucléaire et un lancement de trois missiles à faible portée. Selon les experts, d'autres lancements sont à prévoir jusqu'à mercredi, date à laquelle s'arrête l'interdiction faite par la Corée du Nord aux bateaux le long de la côte occidentale nord-coréenne.

Le conseil de sécurité de l'ONU a condamné le test nucléaire, le qualifiant de «violation claire» du droit international. Même la Chine, allié le plus proche de la Corée du Nord, a critiqué le régime pour avoir «méprisé l'opposition de la communauté internationale.» «Le gouvernement chinois exprime sa ferme opposition à cela» a affirmé Pékin dans un communiqué, appelant Pyongyang à «cesser toute action qui pourrait entraîner une détérioration de la situation.»

[Lire l'article complet sur BKM]

(Photo: Soldats nord-coréens, REUTERS/Stringer China)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Ces Ukrainiens qui vivent dans la peur d'être appelés au combat

Ces Ukrainiens qui vivent dans la peur d'être appelés au combat

Plus de cinq mois après le début de l'invasion russe, il est nécessaire pour Kiev de continuer à recruter des soldats aptes au combat. Mais entre rumeurs et dysfonctionnements, la conscription n'est pas toujours chose aisée.

En Chine, une femme interpellée pour avoir porté un kimono

En Chine, une femme interpellée pour avoir porté un kimono

La police l'a soupçonnée de vouloir «troubler l'ordre public».

Salman Rushdie, symbole des lignes de faille cachées entre Orient et Occident

Salman Rushdie, symbole des lignes de faille cachées entre Orient et Occident

La fatwa lancée contre lui en 1989 a transformé l'auteur en icône culturelle représentant l'importance de la liberté d'expression de l'écrivain.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio