Monde

La Corée du Nord aurait lancé deux nouveaux missiles

Temps de lecture : 2 min

La Corée du Nord a lancé deux missiles à faible portée mardi 26 mai depuis sa côte orientale selon le site d'information sud-coréen KBS. Un porte-parole de Séoul a affirmé que les deux missiles, d'une portée de 103 kilomètres, ont été tirés depuis un site proche de la ville de Hamheung, dans la province de l'Hamgyeong du Sud. Les renseignements sud-coréens cherchent à analyser le but de ce nouveau lancement, rapporte KBS.

Lundi 25 mai, Pyongyang a effectué un essai nucléaire et un lancement de trois missiles à faible portée. Selon les experts, d'autres lancements sont à prévoir jusqu'à mercredi, date à laquelle s'arrête l'interdiction faite par la Corée du Nord aux bateaux le long de la côte occidentale nord-coréenne.

Le conseil de sécurité de l'ONU a condamné le test nucléaire, le qualifiant de «violation claire» du droit international. Même la Chine, allié le plus proche de la Corée du Nord, a critiqué le régime pour avoir «méprisé l'opposition de la communauté internationale.» «Le gouvernement chinois exprime sa ferme opposition à cela» a affirmé Pékin dans un communiqué, appelant Pyongyang à «cesser toute action qui pourrait entraîner une détérioration de la situation.»

[Lire l'article complet sur BKM]

(Photo: Soldats nord-coréens, REUTERS/Stringer China)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

En Indonésie, un peuple reconnaît cinq genres différents

En Indonésie, un peuple reconnaît cinq genres différents

Dans la société bugis, les makkunrai, les oroani, les calalai, les calabai et les bissu correspondent à cinq façons d'être au monde.

Le prince Philip, celui qui a dépoussiéré Buckingham Palace

Le prince Philip, celui qui a dépoussiéré Buckingham Palace

Indissociable de l'ombre de la reine d'Angleterre, à la fois témoin et acteur des bouleversements du siècle dernier, le prince Philip était pour son temps plus avant-gardiste qu'on ne l'imagine.

Selon Donald Trump, un des vaccins contre le Covid «devrait s’appeler “Trumpcine”»

Selon Donald Trump, un des vaccins contre le Covid «devrait s’appeler “Trumpcine”»

L’ancien président des États-Unis a soutenu qu’un des vaccins devrait porter son nom, lors d’un discours prononcé devant les instances du Parti républicain.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters