Économie / Euro-2012

«Les salaires des joueurs ne me choquent pas»

Temps de lecture : 2 min

Michel Platini explique sa vision du football

Après plus de deux ans à la tête de l'UEFA, l'organisme qui gère le football à l'échelle européenne, Michel Platini revient dans un entretien au journal Les Echos sur les grands défis actuels pour le football européen et mondial. En voici les grandes lignes.

L'argent dans le football

Michel Platini ne s'inquiète pas des sommes colossales d'argent dans le football, mais plutôt des investissements spéculatifs faits sur les clubs. «Je reconnais que la qualité du football n'a jamais été aussi bonne qu'aujourd'hui. Je considère simplement que les clubs ne doivent pas dépenser plus d'argent qu'ils n'en ont.»

Salaire des joueurs

Les salaires exhorbitants des joueurs dans le football est une critique qui revient souvent. Pour M. Platini, «les salaires des joueurs ne me choquent pas. [...] Il y a aujourd'hui beaucoup d'argent dans le football, il est normal que les joueurs en bénéficient aussi.»

L'organisation de l'Euro 2012

La co-organisation de l'Euro 2012 par l'Ukraine et la Pologne fait débat, notamment à cause des problèmes de la première à respecter les délais de construction de stades. «Les projets d'infrastructures qui doivent y être construits dans le cadre de cette manifestation n'ont toujours pas vu le jour, reconnaît Platini. Nous avons donc allégé le programme prévu en Ukraine.»

[Lire l'article complet sur Les Echos]

(Photo: Michel Platini, REUTERS/Christian Hartmann)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Comment les entreprises vous font payer plus pour les mêmes produits

Comment les entreprises vous font payer plus pour les mêmes produits

Limiter les stocks, diminuer les quantités, proposer des options... les techniques sont aussi multiples qu'efficaces.

Le problème n'est pas la taxe carbone, le problème, c'est le gouvernement

Le problème n'est pas la taxe carbone, le problème, c'est le gouvernement

Le Premier ministre a indiqué que la taxe carbone serait maintenue, c'est une bonne chose. Les mesures d'accompagnement annoncées vont dans le bon sens, il sera sans doute nécessaire de les améliorer encore.

Sur la question du budget italien, la France devrait garder ses leçons pour elle

Sur la question du budget italien, la France devrait garder ses leçons pour elle

La Commission européenne n'avait pas le choix: elle devait rejeter le projet de budget de l'Italie. Mais la France, elle, ferait mieux de garder une certaine modestie vis-à-vis de sa voisine transalpine.

Newsletters