La France va enfin vendre le Rafale

Slate.fr, mis à jour le 24.05.2009 à 15 h 29

La France va peut-être enfin exporter ses premiers Rafale, le chasseur bombardier, fleuron de Dassault, qui n’a jusqu’ici jamais trouvé preneur à l’étranger.

Un important contrat, concernant la vente de 60 avions pour un montant total de l’ordre de 6 à 8 milliards d’euros sur plusieurs années est en cours de finalisation avec les Emirats arabes unis (EAU). Pays où se rend Nicolas Sarkozy lundi 25 et mardi 26 mai en visite officielle. S’il n’est pas certain que le chef de l’Etat, accompagné du ministre de la Défense, Hervé Morin, signe à Abu Dhabi le contrat définitif, il devrait faire avancer les choses de manière décisive. Car cette négociation est « extrêmement complexe », selon un proche du dossier.

Elle comprend à la fois des aspects politiques, techniques et financiers. Politiques, d’abord. Depuis 1995, Paris entretient avec les EAU des liens ultra-privilégiés, dans le cadre d’un accord de défense «très engageant», aux termes duquel les militaires français seraient notamment appelés à aider l’armée émirienne en cas d’agression. Ce petit pays du Golfe redoute son grand voisin iranien, qui pourrait menacer ses terminaux gaziers et pétroliers.

La France a une base de défense dans l’émirat, et 90% des forces locales sont équipées en matériel français, des chars Leclerc aux Mirage 2000. Ce fameux accord de défense arrivant à échéance, Sarkozy et son homologue émirien devraient signer, mardi 25 mai, son renouvellement.

Le volet technique de la vente du Rafale est aussi compliqué. Le Rafale, de conception déjà ancienne, doit être amélioré sur plusieurs points. Les Emirats ont ainsi demandé d’importantes évolutions concernant le moteur, la cellule radar et le système d’armes. Ils exigeraient ainsi le « dernier cri » en matière de missile air-air, le Météor du constructeur MBDA.

Photo: Le Rafale de Dassault  Reuters

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte