France

Polémique autour des enfants arrêtés

Temps de lecture : 2 min

Mardi 19 mai, deux enfants de 6 et 10 ans soupçonnés d'avoir volé les vélos avec lesquels ils rentraient chez eux étaient interpellés à la sortie de l'école à Floirac, en Gironde, et interrogés pendant deux heures au commissariat.

L'affaire fait depuis grand bruit, et les réactions se multiplient. Le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, a estimé dans un communiqué que «l'arrestation d'un enfant de 6 ans soupçonné du vol d'un vélo à la sortie de l'école n'est pas acceptable.» Du côté du ministère de la justice, Michèle Alliot-Marie a exigé une enquête interne.

A l'école que fréquentent les deux enfants, les réactions sont plus vives. «Quand j'ai appris que les policiers étaient venus avec un tel dispositif arrêter des enfants à la sortie de l'école devant leurs 200 camarades, j'ai trouvé cela inadmissible. La police, avec laquelle je n'ai eu aucun contact, aurait pu s'adresser à la famille au lieu d'utiliser de telles méthodes !» a dénoncé le directeur.

Selon le directeur départemental de la sécurité publique, Albert Doutre, il s'agit d'un «non-événement», et «les services de police ont agi par rapport aux réquisitions d'une victime, sans excès d'aucune sorte».

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

De droite et utiles en temps de grève

De droite et utiles en temps de grève

Conte de Noël du gouvernement

Conte de Noël du gouvernement

Newsletters