Monde

L'Iran teste un missile de moyenne portée

Temps de lecture : 2 min

Les Etats-Unis ont confirmé mercredi 20 mai que Téhéran avait lancé avec succès un missile de moyenne portée, soulignant que ce test confortait leurs inquiétudes vis-à-vis du programme nucléaire iranien.

«Selon les informations que j’ai lues, le test a été un succès, le missile aura un rayon d’action d’environ 2.000 à 2.500 kilomètres», a déclaré Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, confirmant le tir annoncé plus tôt par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

«En raison de certains des problèmes qu’ils rencontrent avec leurs moteurs, nous pensons que le rayon d’action est plutôt dans le bas de la fourchette, au moins à ce stade des essais», a-t-il détaillé. Il a en revanche dit ignorer si le missile avait bien touché sa cible, comme le revendique Téhéran.

La Maison Blanche a indiqué que les efforts iraniens pour se doter de missiles balistiques et leurs ambitions nucléaires continuaient de préoccuper Barack Obama. Les Occidentaux craignent que le programme balistique de Téhéran puisse lui permettre de disposer de missiles équipés de têtes nucléaires ce qui constituerait une menace pour Israël et l’Europe.

Photo: Un missile iranien sol-sol Reuters

Newsletters

Dans la lutte contre le coronavirus, Cuba s'impose comme un allié de choix

Dans la lutte contre le coronavirus, Cuba s'impose comme un allié de choix

La médecine cubaine est aujourd'hui appelée à la fois à protéger la population de l'île face au Covid-19 et à aider divers pays étrangers, dont l'Italie et la France.

Migration: quand le stigmate change de camp

Migration: quand le stigmate change de camp

Le cas des Européen·nes bloqué·es ou expulsé·es de pays étrangers nous invite à réfléchir au sens profond de la liberté de circulation.

Dans les camps de réfugiés rohingyas, on redoute l'arrivée du Covid-19

Dans les camps de réfugiés rohingyas, on redoute l'arrivée du Covid-19

Avec près de 40.000 personnes par kilomètre carré, la propagation du virus serait un désastre.

Newsletters