Google crée l'algorithme de la démission

Temps de lecture : 2 min

Google a commencé à rassembler toutes les données sur ses 20 000 employés (évaluations, promotions, historique des salaires) dans un algorithme supposé identifier lesquels sont plus à même de démissionner rapporte le Wall Street Journal. Les responsables du moteur de recherche affirment avoir déjà ciblé ceux qui se sentent sous-employés.

Avec cet algorithme, Google confirme son intention de gérer sa composante humaine selon des techniques quantitatives. Il permet de «rentrer dans la tête des gens avant même qu'ils sachent qu'ils vont penser à démissionner», explique Laszlo Block, le directeur des ressources humaines.

La compagnie a récemment vu partir des employés importants vers Facebook ou Twitter, comme le directeur des ventes publicitaires, l'ingénieur en chef, ou l'un de ses principaux designers.

[Lire l'article complet sur le Wall Street Journal]

(Photo: logo de Google)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Newsletters