PresidentielleFrance

L'équipe qui entoure François Hollande à l'Elysée

Grégoire Fleurot, mis à jour le 15.05.2012 à 17 h 26

Pierre-René Lemas, Benoît Puga, Aquilino Morelle... Qui sont les hommes et la femme qui ont été nommés pour assister le Président?

Pierre-René Lemas, secrétaire général de l'Elysée. REUTERS/Benoit Tessier

Pierre-René Lemas, secrétaire général de l'Elysée. REUTERS/Benoit Tessier

L'Elysée a communiqué ce mardi 15 mai les noms des nouveaux collaborateurs de François Hollande à la présidence de la République. Inconnus du grand public, ils vont désormais occuper certains des postes les plus importants de l'Etat français.

Pierre-René Lemas – Secrétaire général

Avec son profil de haut fonctionnaire non-partisan et qui «ne connaît pas le sectarisme», il était le candidat idéal pour cette fonction hautement stratégique, poste le plus important de l’Elysée après le Président.

Jusque-là directeur de cabinet du président du Sénat, le socialiste Jean-Pierre Bel, Pierre-René Lemas est un préfet de carrière. Ancien membre des cabinets de deux ministres de l’Intérieur de François Mitterrand (Gaston Deferre et Pierre Joxe), il a notamment été préfet de l’Aisne, de Corse et de Corse du Sud, de la région Lorraine et de la Moselle.

Sa carrière a connu un ralentissement avec l’arrivée de Nicolas Sarkozy au ministère de l’Intérieur puis à la présidence: il est passé de directeur général de l'administration (patron des préfets) à préfet de Corse, et a ensuite été démis de ses fonctions de préfet de Moselle en 2007 parce qu’il a «refusé la politique du chiffre», estimait-il. L’arrivée au pouvoir de son camarade de promotion à l’ENA (la promotion Voltaire) va lui permettre de rattraper le temps perdu.

Sa fiche Wikipol

Benoît Puga – Chef de l’Etat-major particulier

Ce «légionnaire pur sucre» et ancien chef des renseignements militaires conserve son poste à l’Elysée pour le moment, mais la recherche de son successeur a déjà commencé. C’est notamment lui qui a supervisé la passation des codes de l’arme nucléaire entre les deux présidents.

Aquilino Morelle – Conseiller politique

Directeur adjoint de la campagne présidentielle de François Hollande, Aquilino Morelle est surtout connu pour avoir été la plume du candidat socialiste pendant sa course à l’Elysée. D’abord au service de Lionel Jospin à Matignon, de Laurent Fabius lors du référendum de 2005, puis d’Arnaud Montebourg pendant la primaire socialiste, il a rejoint François Hollande pour l’élection présidentielle.

Il a également pris part à la rédaction du programme, sous la houlette de Michel Sapin. Notamment à cause de son manque d’ancrage local, cette fine plume n’a été investie par le parti dans aucune circonscription.

Sa fiche Wikipol

Emmanuel Macron – Secrétaire général adjoint

«Adversaire» déclaré de la finance depuis son discours du Bourget le 22 janvier dernier, François Hollande n’en sera pas moins épaulé d’un jeune banquier d’affaires. Emmanuel Macron, 34 ans, accède au poste de secrétaire général adjoint de l’Elysée, avec pour mission de piloter les questions économiques et de régulation financière. Il seconde ainsi Pierre-René Lemas, secrétaire général du «château».

Inspecteur des Finances pendant quatre ans, Emmanuel Macron est passé dans le privé en 2007 après l’élection de Nicolas Sarkozy. Associé-gérant de la banque Rothschild, il fait selon la Tribune partie «des étoiles montantes des banques d’affaires»… Membre de la commission Attali [1] pour la libération de la croissance, Macron a refusé des postes à Bercy, notamment auprès d’Eric Woerth.

Sa fiche Wikipol

Nicolas Revel – Secrétaire général adjoint

Fils de l’écrivain Jean-François Revel, il était jusqu’ici directeur de cabinet de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris.

Sylvie Hubac – Directrice de cabinet

Cette énarque (promo Voltaire aussi) a été par le passé conseillère technique au cabinet de Michel Rocard à Matignon (1988-1991), directrice adjointe du cabinet de Jack Lang, ministre de la Culture (1992-1993) puis directrice nationale de la Musique, de la Danse, du Théâtre et des Spectacles (DMDTS) sous le gouvernement Jospin.

Femme de culture, elle a également présidé la Commission de classification des œuvres cinématographiques et le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA).

Alain Zabulon – Directeur de cabinet adjoint

Ce Parisien d'origine, diplômé de l'ENA dans la promotion Michel de Montaigne (1986-1988), a été sous-préfet de Haute-Garonne de 1994 à 1997, puis sous-préfet de Villeneuve-sur-Lot jusqu'en 2000. Plus récemment préfet des Landes, il connaît bien François Hollande pour avoir été préfet de la Corrèze de 2008 à 2011. Il sera chargé des questions intérieures à l’Elysée.

Pierre Besnard – Chef de Cabinet

Ce préfet était jusque-là chef de cabinet de Jean-Pierre Bel, le président socialiste du Sénat.

Grégoire Fleurot

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte