Économie

Oui à Décathlon, non à la SocGén

Temps de lecture : 2 min

Palmarès des entreprises préférées des Français

Les Echos publient le palmarès des entreprises préférées des Français, selon le Global Reputation Index établi par l'institut BVA (4ème institut d'études en France) en partenariat avec le quotidien. Le classement s'est effectué selon deux critères: l'image et le sentiment de proximité que les entreprises inspirent.

En tête: Décathlon, La Poste, et Ikéa. Dans les dix premiers du classement on trouve trois entreprises de service public, et quatre grands distributeurs. Ikéa, Google (7ème) et Coca-Cola (10ème) sont les trois seules compagnies étrangères de ce top 10.

Chez les perdants, Total se classe 100ème en terme d'image, tandis que la Société Générale est 96ème. Le secteur banquier est de manière générale jugé très sévèrement, seuls Le Crédit Agricole et les Caisses d'Epargnes parviennent au top 30.

Quant aux étudiants, ils délaissent également les banques. Le Monde Economie publie les résultats du sondage Universum, qui réalise depuis 10 ans un palmarès des entreprises préférées des étudiants comme employeurs potentiels.

La tête de classement reste sensiblement la même, avec LVMH, L'Oréal, Air France, Véolia ou encore EADS, mais les banques perdent entre 14 et 50 rangs chez les commerciaux et ingénieurs.

[Lire les articles complet dans Les Echos et Le Monde]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

Fermetures d'usines: le début de la tempête sur l'emploi en France?

Fermetures d'usines: le début de la tempête sur l'emploi en France?

Le fabricant de pneumatiques Bridgestone a annoncé brutalement la fermeture de son usine dans le Pas-de-Calais.

Avec le déconfinement, la société de consommation reprend ses droits

Avec le déconfinement, la société de consommation reprend ses droits

La prise de conscience que beaucoup ont expérimentée pendant la quarantaine risque de n'avoir été qu'une parenthèse dans une société régie par le productivisme et la politique de l'offre.

Le milieu de l'autoédition gagne son indépendance face à la toute-puissante édition traditionnelle

Le milieu de l'autoédition gagne son indépendance face à la toute-puissante édition traditionnelle

Ces écrivain·es bénéficient désormais de la même protection sociale que leurs semblables sous contrat avec une maison.

Newsletters