Économie

Le keffieh, tissu de discorde entre militants et bobos

Temps de lecture : 2 min

«Quel est le point commun entre David Beckham, Yasser Arafat et votre voisin de palier?», se demande Eco89. Tous ont porté, portent, ou porteront un keffieh.

Aujourd'hui le keffieh est à la mode au point que ses acheteurs semblent oublier le sens premier de ce bout de tissu. Baliencaga puis H&M, Zara..., presque toutes les enseignes s'y sont mises. Le keffieh est-il un accessoire de mode comme un autre? Pas seulement, il reste encore «vecteur de message politique. Dans les sommets altermondialistes et les manifestations, il est arboré en marque de soutien à la cause palestinienne, symbole de résistance, de lutte contre l'oppression», explique le site économique.

Aussi bien qu'aux Etats-Unis, le port de ce foulard reste très mal vu, puisque souvent ce soutien est assimilé à de l'antisémitisme. En France, il est vendu à bon marché et sous toutes ces formes. C'est un business comme un autre.

D'ailleurs, le keffieh n'est même plus fabriqué en Palestine maintenant mais le plus souvent en Chine et en Inde.

[Lire l'article complet sur Eco89]

Photo Flickr myahya

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Suivez ces conseils si vous voulez décrocher un stage

Suivez ces conseils si vous voulez décrocher un stage

C'est de saison.

Ce que l’avion révèle de notre sens de la justice

Ce que l’avion révèle de notre sens de la justice

Une analyse des incidents à bord permet de mieux comprendre nos comportements.

Le juteux business des YouTubeurs et YouTubeuses

Le juteux business des YouTubeurs et YouTubeuses

Enfin toute la vérité sur les partenariats.

Newsletters