Monde

Le leader des Tigres tamouls serait mort

Temps de lecture : 2 min

C'est ce qu'affirme l'armée sri-lankaise

Le leader des Tigres tamouls, Velupillaï Prabhakaran, aurait été tué lundi 18 mai par l'armée sri lankaise, rapporte l'AFP. L'armée affirme que Velupillaï Prabhakaran tentait de s'enfuir à bord d'une ambulance lorsqu'il est tombé dans une embuscade tendue par les militaires et a été abattu.

D'après l'AFP, le cadavre de son fils, Charles Anthony, a été retrouvé par l'armée sri-lankaise, a annoncé aujourd'hui un porte-parole de l'armée. Le ministère de la défense a également annoncé que trois hauts responsables avaient été tués : Balasingham Nadesan, chef de l'aile politique des Tigres, Seevaratnam Puleedevan, porte-parole des rebelles, et Ramesh, l'un des chefs militaires des Tamouls.

Ces annonces surviennent alors que les Tigres Tamouls ont reconnu hier leur défaite militaire au terme de 37 ans de conflit, affirmant avoir cessé le combat contre l'armée sri-lankaise dans leur enclave du nord-est de l'île.

[Lire les deux articles sur l'AFP]

(Photo : Velupillaï Prabhakaran, sur le site officiel des Tamouls)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

A lire sur Slate: L'île aura aussi besoin d'une stratégie politique pour intégrer la minorité tamoule.

Newsletters

Un mystérieux monolithe californien détruit par des jeunes d'extrême droite

Un mystérieux monolithe californien détruit par des jeunes d'extrême droite

Après l'avoir saccagé, les individus ont remplacé l'obélisque par une croix en bois.

Le Royaume-Uni, premier pays européen à interdire l'exportation d'animaux vivants

Le Royaume-Uni, premier pays européen à interdire l'exportation d'animaux vivants

La nouvelle loi permettra aux Britanniques de s'affirmer en tant que leaders mondiaux en matière de bien-être animal.

Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix ou chef de guerre en Éthiopie?

Abiy Ahmed, prix Nobel de la paix ou chef de guerre en Éthiopie?

Le Premier ministre éthiopien, prix Nobel de la paix en 2019, mène aujourd'hui une opération militaire contre le Front de libération du peuple du Tigré, un mouvement sécessionniste du nord du pays.

Newsletters