Epicure de rappel

Giuseppe de Martino, mis à jour le 17.05.2009 à 11 h 34

La semaine de Giuseppe de Martino.

Dimanche 10: le VRAI seigneur de la vidéo
OK ! OK ! je me répète, mais cette vidéo qui a vu plus de 100 fans du Seigneur des Anneaux participer à la réalisation d'un épisode est un succès : plus d'un million de personnes l'ont vue. La qualité, ça attire (un peu plus bas dans cette chronique, je vais être lamentablement contredit...)
Profitez-en elle va bientôt être retirée du site...

Lundi 11: redite
Je continue à me répéter, j'avais parlé ici d'un nouveau concept: le clip musical en guise de lettre de motivation/cv. Et bien, le type semble avoir trouvé un nouveau job, comme il le dit dans son dernier clip. C'est super. Mais bon, on croise les doigts pour qu'il ne nous en impose pas d'autres pour sa prochaine augmentation, pour la fois où il partira en week-end «team building», pour son entretien d'évaluation, etc. Et un nouveau concept qu'on peut ranger (définitivement), et un !

Mardi 12 : le manifeste des 343 salauds
En 1971, 343 femmes célèbres ou non signaient dans le Nouvel Obs un manifeste  pour dire «oui, je me suis fait avorter». On en parle encore.

La comparaison semble osée mais comme on retrouve parfois une passion identique qu'à l'époque, il est facile d'imaginer que la loi «Création et Internet» qui a pour but de lutter contre le téléchargement illicite et qui vient d'être votée après un vrai (?) débat de société à la clé, donne lieu prochainement un manifeste où l'on déclarerait publiquement  «oui, j'ai piraté».

Les raisons? «Le droit de disposer librement de mon ordinateur». « Je ne suis pas sûr de mes sentiments « (pour Pascal N ?). « Je suis trop jeune » (pour comprendre le retard de certaines industries dans l'évolution de leur modèle économique). « Un film, une musique ? Quand je veux, comme je veux, avec qui je veux ». Ça le fait, non? Vous signez? Il y en aura 343?

Mercredi 13 : casseuses de baraque, les buses du buzz
Vous l'avez vue certainement, comme plus de 100.000 personnes par heure qui regardaient cette vidéo juste après sa mise en ligne.

Pourtant, c'est pas du tout cool: toute la journée, mon boulot consiste à expliquer à des interlocuteurs plus ou moins bornés/déformés par le poids des ans/des habitudes que l'on vient sur Internet pour apprendre et se divertir, que l'Internet est une formidable chance pour nos générations, que les échanges numériques forment la jeunesse et ouvrent l'esprit, qu'Internet est un formidable relais de croissance pour les industries culturelles, blah, blah.

Et voilà que ces trois bhiozSDVNsùoàùù*:yh!çzgàè de mannequins ratées avec toison pubienne et seins rectangulaires viennent me casser la baraque en démontrant que la seule chose qui intéresse vraiment l'internaute, c'est de mater des gonzesses à poil!!!

La musique est incroyablement nulle et les paroles affligeantes mais c'est quand même 1,8 million visionnages en 2 jours par des internautes du monde entier, heureux de voir que les Françaises sont bien conformes à leur réputation.

Nous sommes définitivement les porcs du troupeau d'Epicure. Bordel de merde.

Qu'est ce que je vais pouvoir inventer désormais? Please help !

Par ailleurs et très sérieusement, je répète aux gens de chez Slate, que non, je n'ai pas les numéros de téléphone des nanas du clip.

Jeudi 14: gueule, te laisse pas faire!
Via cette modeste chronique, on aime bien mettre en avant des nouveaux concepts. Accrochez-vous donc bien avec ce rap-au-cours-d'-une-manif-pour-les-sans-papiers-tout-ça-en-vidéo.  Et yenamarre!!!!!!

Vendredi 15 : je ne balancerai jamais plus rien sur une voie ferrée
J'aime bien sa voix, j'aime bien ses mains. Après, concernant l'histoire, moi je suis un hébergeur, totalement neutre, donc à vous de vous faire une idée... Mais Ulrike en tôle, c'était autre chose !

Samedi 16 : publication judiciaire 2.0
La semaine dernière, je m'extasiais (lien semaine 13) sur une décision de justice, un arrêt de la Cour d'appel confirmant le statut d'hébergeur des plateformes vidéo et rappelant qu'elles n'avaient pas à surveiller les vidéos mises en ligne. Avant cette décision historique (si, si), il avait été ordonné à une plateforme vidéo qui m'est chère de publier le dispositif (en langage «normal», c'est la conclusion) d'une décision de justice la concernant. On a essayé de faire un truc pas trop laid, en montrant que parfois un hébergeur avait des idées (bravo Martin), la réalisation est chiadée (bravo Alex) mais on ne sait pas encore si ça va plaire au juge. En tous cas, ça change des encarts tout pourris sur Paris-Match pour Claire Chazal photographiée au bord de sa piscine. Bon, ça a fait 8000 vues à date, à comparer avec les anorexiques se la jouant Lady Godiva rue Montorgueil....

Pour le meilleur et le pire, la sélection des vidéos de la semaine

Image de une: CC Flickr Zemoko
Giuseppe de Martino
Giuseppe de Martino (51 articles)
auteursCGUcréationdroitvidéos
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte