Assaut «final» contre les Tigres

Slate.fr, mis à jour le 16.05.2009 à 13 h 37

Les rebelles tamouls seraient pris au piège dans un réduit d'1km2.

L'assaut final contre les Tigres tamouls a commencé. L'armée sri-lankaise annonce avoir pris le contrôle de la totalité du littoral de l'île pour la première fois en 25 ans de guerre civile contre les séparatistes désormais totalement encerclés sur un réduit d'un kilomètre carré.

Au total, selon les estimations de Reuters, un millier de Tigres seraient retranchés dans ce réduit, au milieu d'une population civile estimée entre 30 et 80.000 personnes prise au piège dans la zone de combats.

Ces civils, qui servent de boucliers humains, sont plongés dans une «catastrophe humanitaire inimaginable» en raison du manque de vivres, d'eau et de médicaments. «Nous n'avons pas mangé depuis des semaines, je ne peux même pas vous dire depuis quand. Dites à notre dirigeant de libérer tous les enfants, tous les Tamouls. Il y a des enfants amputés, certains gisent morts sur les routes», a dit une réfugiée à une télé srilankaise.

Tandis que le gouvernement rejetait les appels à la trêve lancés pour protéger la population, rappelle Reuters, les Tigres ont une nouvelle fois refusé de se rendre et de libérer les civils. Samedi, ils ont fait savoir qu'en cas de victoire conventionnelle, une nouvelle phase du conflit s'ouvrirait. «La volonté de Colombo de finir la guerre en 48 heures par un carnage et un bain de sang pour les civils ne résoudra jamais un conflit qui dure depuis des décennies. Au contraire, cela ne fera qu'aggraver la crise pour la porter à des niveaux imprévisibles», a déclaré le responsable de la diplomatie des indépendantistes.

[Lire l'article complet sur Reuters.fr]

A lire sur Slate: L'île aura aussi besoin d'une stratégie politique pour intégrer la minorité tamoule.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte