Monde

Des scouts s'entraînent à combattre le terrorisme

Temps de lecture : 2 min

Aux Etats-Unis, le programme d'éducation «Explorers», affilié aux «Boy Scouts of America», enseigne à des milliers de jeunes gens les techniques de lutte contre le terrorisme, l'immigration illégale et les violences aux frontières. Il s'agit d'une évolution récente du programme, vieux de 60 ans, dont la mission traditionnelle est de préparer les jeunes aux métiers plus communs de policier ou de pompier, explique le New York Times.

«C'est pour les garçons et les filles qui veulent être de vrais Américains» explique A.J. Lowenthal, un adjoint du sherif d'Imperial County, petite bourgade de Californie proche de la frontière mexicaine. «Cela correspond tout à fait aux valeurs d'honneur et de bravoure des scouts.»

Le programme d'entraînement, dont les responsables assurent qu'il n'est pas conçu pour être utilisé en dehors du cadre de simulation d'«Explorer», comprend la traque d'immigrants illégaux, la confrontation avec des terroristes ou avec des «tireurs actifs», comme ceux qui sont responsables des fusillades meurtrières sur les campus américains.

Le programme a connu quelques problèmes depuis sa création. De nombreux cas d'abus sexuels commis par des policiers encadrant les «Explorers» ont été rapportés.

[Lire l'article complet sur The New York Times]

(Photo: Flickr)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

«Le Liban c'est la famille de la France»

«Le Liban c'est la famille de la France»

Pour témoigner de son soutien, Emmanuel Macron s'est rendu à la capitale à la suite de l'explosion dramatique qui l'a secouée. Il en faudra certainement davantage au peuple libanais pour se relever.

Les États-Unis connaîtront-ils le destin de la république de Weimar?

Les États-Unis connaîtront-ils le destin de la république de Weimar?

Identification d'un ennemi extérieur, repli identitaire, patriotisme émotionnel... sont souvent à l'origine du déclenchement d'une guerre.

La Maison-Blanche poursuivie pour n'avoir pas traduit en langue des signes les allocutions sur le Covid-19

La Maison-Blanche poursuivie pour n'avoir pas traduit en langue des signes les allocutions sur le Covid-19

Ce manquement viole le premier amendement et aurait pu mettre en danger des personnes sourdes et malentendantes.

Newsletters