France

La panne du NPA

Slate.fr, mis à jour le 15.05.2009 à 15 h 42

Les courants se multiplient dans le parti de Besancenot

 

Marianne2 se demande si Olivier Besancenot et son parti le NPA ne sont pas survendus par les médias: «A y regarder de plus près, le NPA, après une période d’euphorie, n’est pas au mieux de sa forme», entre tassement des sondages et désertion des militants.

Le parti revendique neuf mille adhérents mais trois mille d'entre eux auraient déjà déserté les réunions. Marianne2 avance une première explication: le NPA serait un «très bon concept marketing bénéficiant d’un «produit d’appel» efficace en la personne d’Olivier Besancenot et qui a finalement attiré à lui des sortes de «snacktivistes», «des militants qui militent comme d'autres grignotent, un jour oui, un jour non».

Autres possibilités, l'absence d'union avec le Parti de Gauche pour les Européennes aurait déçu de nombreux militants et le fonctionnement toujours opaque qui rappelle celui de la LCR dérouterait.

Et le site d'information de conclure, «pour l’instant, ce que l’on peut surtout constater, c’est que les lignes de fractures qui traversent le NPA sont exactement les mêmes que celles qui existaient à la LCR».

[Lire l'article complet sur Marianne2]

Photo Flickr idf_photos.

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte