Économie

La presse de charme en difficulté

Temps de lecture : 2 min

Coup de mou pour Playboy, les magazines érotiques gays disparaissent

 

 

Un monument de la presse de charme est en péril. Après avoir perdu 158 millions de dollars l'année dernière, Playboy est encore déficitaire au premier semestre 2009. Le groupe a dû licencier une centaine de personnes en un an.

«En 5 ans, le chiffre d'affaires de l'entreprise PlayBoy a baissé de 11% à 292,1 millions de dollars et le résultat brut d'exploitation a chuté de 52% à 37 millions de dollars», indique E24. Confronté à Internet où le charme et la pornographie sous toutes ses formes sont très facilement accessibles, le groupe ne sait plus quelle stratégie adoptée pour attirer les lecteurs.

Pour réduire ses coûts, Playboy a déjà diminué de 3 à 2,6 millions d'exemplaires la diffusion du magazine et envisage de changer la périodicité.

La presse de charme gay se porte très mal aussi. «L'éditeur américain des mythiques «Honcho», «Mandate» et «Torso» vient d'annoncer la fin de leur publication», annonce Têtu. Bimestriel, Honcho est vendu en France 7,10 euros et est diffusé à 25 000 exemplaires. La directrice de publication dans l'Hexagone estime pourtant qu'«il existe encore une clientèle, à deux tiers rurale. Des gens qui n'ont pas internet ou qui, pour regarder des DVD, aiment aussi feuilleter des magazines.»

Malgré l'arrêt du titre aux Etats-Unis, le magazine devrait continuer d'être diffusé en France.

Lire les articles complets sur E24 et Têtu.

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi vous n’avez pas d’amis ni d'amies au travail

Pourquoi vous n’avez pas d’amis ni d'amies au travail

Spoiler: c'est (encore) la faute de la technologie.

Rien n'arrête les Gafa (pour l'instant)

Rien n'arrête les Gafa (pour l'instant)

Google, Apple, Facebook et Amazon ont beaucoup d'ennemis: ils sont trop gros, trop influents, trop riches et ne paient pas assez d'impôts. Pourtant ils continuent à croître et à prospérer.

Comment j’ai trouvé un CDI sur Leboncoin

Comment j’ai trouvé un CDI sur Leboncoin

Si comme deux cadres sur trois vous envisagez de changer de poste, ne cherchez plus, laissez les offres venir à vous grâce à la nouvelle plateforme en ligne dédiée aux cadres lancée par le site d’annonces.

Newsletters