Économie

La fin de la récession aux Etats-Unis

Temps de lecture : 2 min

Selon un panel d'économistes interrogés par le Wall Street Journal, la récession aux Etats-Unis pourrait prendre fin en automne, mais le rétablissement complet de l'économie pourrait prendre plusieurs années.

En moyenne, les 52 économistes qui ont participé à l'enquête prédisent la fin de la récession pour août, et une croissance de 2% pour la première moitié de 2010. Mais plus de la moitié pensent qu'il faudra attendre trois à quatre ans avant de retrouver un niveau de croissance et de production satisfaisants.

Sur la consommation, trois quarts d'entre eux pensent que la crise marque le début d'un changement de comportement chez les Américains avec une augmentation du taux d'épargne, et s'attendent à un chômage de 9,7% à la fin de l'année.

La faible consommation risque d'être un des facteurs qui vont ralentir la sortie de crise. «Il s'agit d'une récession très profonde qui va accoucher d'une économie américaine transformée, et ces transformations ne se font pas en une nuit» selon Paul Kasriel de la Northern Trust Corp.

Les économistes sont plus optimistes quant au secteur financier. Un tiers d'entre eux s'accorde à dire que le processus d'évaluation des banques américaines a été bien mené et constructif. Plus des trois quarts estiment qu'Obama n'aura pas besoin de retourner demander plus d'argent au Congrès pour aider les banques.

[Lire l'article complet sur le Wall Street Journal]

(Image: Capture d'écran du Wall Street Journal)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

L'essor du vélo ne signe pas la mort des voitures

L'essor du vélo ne signe pas la mort des voitures

Pour l'éditorialiste de TF1 François Lenglet, la bicyclette est coupable de tous les maux. Pourtant, selon différentes études, la progression de son usage soutiendrait l'emploi et la croissance.

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

Si les jeunes nés après 1997 partagent un intérêt commun pour certaines grandes marques, ils ne constituent pas une cible marketing homogène selon les pays.

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

La capitale Buenos Aires serait la deuxième ville la plus crypto-friendly au monde.

Newsletters