Life

«Mets le gosse sur la galerie, j’ai envie de fumer»

Hugues Serraf, mis à jour le 20.07.2015 à 10 h 48

L’interdiction de fumer dans une auto où se trouvent des enfants est en route. Combien de temps avant qu’elle ne vous rattrape?

No smoking please, joka2000 via FlickrCC / License by

No smoking please, joka2000 via FlickrCC / License by

» Vroum! Retrouvez toutes les chroniques auto d'Hugues Serraf

Votre voiture est théoriquement une extension de votre domicile et vous pouvez y faire tout ce que bon vous semble. Ou presque: vous n’avez pas le droit de conduire à poil (article 222-32 du Code pénal: «l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an emprisonnement et de 15.000 euros d’amende») alors que vous pouvez vous balader en petite tenue dans votre appartement même si ça angoisse les voisins...

D’un autre côté, avec des vitres teintées en kit, c’est une restriction qui doit pouvoir être contournée assez facilement.

Mais un autre vice qui risque de ne plus vous être autorisé dans votre bagnole, avec ou sans film plastique sombre sur les fenêtres, c’est de fumer lorsque vous transportez des enfants. «Hein, quoi, qu’est-ce que c’est que cette histoire?!», s’exclameront les parents fumeurs et automobilistes parmi vous après une quinte de toux indignée.

Bon, du calme, ne vous mettez pas dans un état pareil: ce n’est pas pour tout de suite et il y a des chances pour que vos gosses se soient eux-mêmes mis à la clope avant que ça n’arrive ici. Pour le moment encore, c’est juste un truc de pays vraiment civilisés comme l’Australie ou la Finlande et les contrées à niveau de développement intermédiaire comme la France ne seront concernées que lorsque l’intégralité des Etats-Unis aura fait le grand saut (c’est que l’on appelle le nouvel ordre hygiéniste mondial).

Jeune conducteur fumeur: coupable et victime?

Ça commence toutefois à sentir le cramé, puisque le Maryland est devenu le sixième Etat à légiférer contre le droit d’intoxiquer ses propres kids dans son 4x4, sous peine d’une amende de 50 dollars. C’est paradoxal de la part d’un endroit dont le nom est celui d’un bar-tabac sur deux sous nos latitudes, mais la vie est ainsi faite. La logique derrière cette nouvelle atteinte aux libertés individuelles: l’habitacle d’une voiture, c’est minuscule, l’air ne s’y renouvelle pas rapidement et les enfants ont de petits poumons fragiles que l’absorption de vos volutes aromatiques n’aident pas à se développer.

Les «enfants» au sens marylandien pouvant avoir jusqu’à 17 ans et le permis de conduire s’obtenant localement dès 16 ans, je me demande d’ailleurs si les ados fumant en conduisant seront simultanément coupables et victimes ―mais je me pose toujours des questions stupides...

N’empêche, il s’agit d’un authentique enjeu philosophique au-delà de ses dimensions sanitaires et légales. Fumer dans un espace confiné où se trouvent des gosses, bien sûr que c’est une mauvaise chose. Hey, même fumer tout seul en plein air, c’est mauvais! Mais jusqu’à quel point peut-on accepter de l’Etat qu’il s’immisce dans votre vie, celle de vos enfants et, pire que tout, celle de votre auto au nom du «bien»?

En Grande-Bretagne, un député travailliste tentant de faire passer un texte en ce sens vient d’ailleurs d’être vertement remis à sa place par David Cameron (ex-fumeur de droite):

«S’occuper de ce que les gens font à l’intérieur de leur voiture me rend bien plus nerveux [que fumer en voiture ].»

Chez nous, le centriste Rudy Salles fait ricaner tout le monde depuis 2008 avec son projet de loi interdisant de fumer dans une voiture transportant un mineur de moins de 16 ans, mais ça peut venir du fait que personne ne prend jamais les centristes au sérieux, quel que soit le sujet.

On le sent, la vieille Europe hésite. A tout hasard, en allant acheter du film plastique pour opacifier les vitres de votre auto et conduire nu cet été, achetez aussi une galerie de toit: aucune loi n’interdit encore d’y arrimer un enfant pendant une pause-cigarette. Enfin, pour le moment.

Hugues Serraf

» Vroum! Retrouvez toutes les chroniques auto d'Hugues Serraf

Hugues Serraf
Hugues Serraf (165 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte