PresidentielleFrance

Cheminade a un programme vraiment très spatial

Titiou Lecoq, mis à jour le 03.04.2012 à 7 h 19

Que propose-t-il réellement? Quelles sont ses inspirations?

Loltoshop de Jacques Cheminade et Joan Holloway/ REUTERS/AMC

Loltoshop de Jacques Cheminade et Joan Holloway/ REUTERS/AMC

On a tous entendu que Jacques Cheminade voulait conquérir l’espace et d’autres trucs du même acabit qui nous paraissent ridicules. Mais combien d’entre vous sont capables d’énumérer précisément ses propositions spatiales? Hein? Voilà. Donc avant de chercher à comprendre d’où lui vient cette ambition spatiale légèrement démesurée, étudions son programme.

Le programme

Même s’il essaye désormais de concentrer ses prises de paroles sur la dénonciation de Wall Street, plus porteuse électoralement que les fusées thermonucléaires, le volet spatial de son programme n’est pas un simple à-côté exotique. C’est le fondement et le but de l’ensemble de ses propositions. Comme il l’écrit lui-même:

«Dans la logique de mon projet politique d’ensemble dont l’espace est à la fois levier et objectif

Il s’agit de proposer à l’humanité un nouveau rêve collectif. Ce qu’il appelle une «utopie positive». Unir les humains dans un but commun mettra fin à leurs éternelles querelles.

Précisons ici que s’il se présente à l’élection présidentielle française, Jacques Cheminade a bien conscience que son programme spatial n’est réalisable qu’à un niveau international.

Il faut donc relancer la conquête spatiale abandonnée depuis des années et ce à travers plusieurs étapes. Créer des stations en orbite terrestre basse, en orbite solaire (pour capturer des particules près du soleil), une station sur la Lune pour exploiter ses ressources, et puis sur Mars.

Cette exploration (et exploitation) de l’espace permettra des progrès technologiques qui serviront sur Terre. Par exemple, pour les futures carences énergétiques, plutôt que de développer des énergies propres et renouvelables, le candidat de Solidarité & Progrès propose de se servir des ressources lunaires en hélium-3 (qu’on fera venir sur Terre par conteneurs) qui serviront de base à une fusion thermonucléaire contrôlée qui nous alimentera en énergie –d’ici 30 ans.

Ensuite, il va falloir créer une atmosphère artificielle sur Mars pour pouvoir y vivre. En toute logique, «lorsque nous aurons réussi à construire des villes habitables dans un environnement hostile comme celui de Mars, nous serons encore bien davantage en mesure d’en construire dans les déserts de notre planète». Bah oui, en soi c’est pas faux. 

Grâce à ce programme, aux efforts collectifs et au rêve, les humains seront d’autant plus soudés:

«A une identité terrienne se substituera ainsi une identité héliosystémique et galactique.»

Budget

Pour financer tout ça, le seul chiffre concret qu’il avance c’est que la France devra débloquer un budget de 40 milliards de dollars. Ca vous paraît injouable? Attention, n’oubliez pas que nous serons sortis des griffes de Wall Street et que nous vivrons alors dans un nouvel ordre économique, financier et monétaire international.

L’étude de son programme spatial peut donner l’impression que Jacques Cheminade vient d’ailleurs –c’est-à-dire comme le pensait Mulder, là où est la vérité. D’ailleurs, les journalistes ne se sont pas privés de titrer leurs articles: Jacques Cheminade, le candidat qui parlait d’ailleurs ou encore Jacques Cheminade is captain Kirk.

Avec lui, on aurait trouvé le Isaac Asimov de la présidentielle, le tonton excentrique qui rafraîchit un peu la déprime de cette campagne. Mais d’où vient vraiment Jacques Cheminade?

1. De Mad Men

Le candidat de Solidarité & Progrès rappelle souvent qu’il avait 20 ans quand Gagarine a effectué le premier vol dans l’espace. Il est nostalgique des années 1950-1960. Paradoxalement, son programme du futur aurait paru sans doute nettement plus crédible s’il l’avait présenté il y a cinquante ans. L’optimisme technologique dont il se revendique apparaît comme une scorie des Trente glorieuses.

2. De la Renaissance

Période de bouleversement de la conception de l’homme et de la Terre. D’ailleurs, le terme d’utopie que Jacques Cheminade utilise sans cesse est un néologisme créé par Thomas More au XVIe siècle.

Le candidat compare sa conquête spatiale à la découverte de l’Amérique. Et effectivement, la philosophie sous-jacente est la même. L’idée que l’homme est là pour découvrir le monde et l’univers. Cheminade est tel le gentilhomme qui a cru que la découverte de l’Amérique allait donner naissance à un monde et un homme meilleurs.

On retrouve d’ailleurs cette nostalgie de la Renaissance dans le reste de son programme. Ainsi, au niveau de l’éducation, il veut réhabiliter le français de Rabelais et la pratique du chant choral. Son langage même est celui d’une autre époque. La préface de son projet est pétrie d’expressions du passé. Le pilier numéro un de son programme est par exemple «arrêter le césarisme par une mobilisation citoyenne» et le numéro deux «nettoyer les écuries d’Augias».

3. De Chine

On peut considérer que Jacques Cheminade est né dans la mauvaise période ou alors qu’il est né dans le mauvais pays. Parce qu’évidemment, la conquête spatiale n’est pas le sujet de préoccupation numéro 1 des Français pour cette élection. Mais dans des pays qui ne sont pas touchés de plein fouet par la crise économique, le discours de Jacques Cheminade paraîtrait nettement moins farfelu. Ainsi, en décembre dernier, la Chine a annoncé la construction d’une station spatiale, comme celle que Cheminade appelle de ses vœux, pour 2020.

En fait, ce qu’il y a de plus utopique dans le programme de Cheminade, ce n’est sans doute pas l’idée de station lunaire et d’exploitation des ressources du sol mais plutôt qu’il puisse s’agir d’un programme commun à l’humanité qui ne servirait pas des objectifs militaires mais au contraire nous permettrait à tous de communier dans la paix. 

Titiou Lecoq

Titiou Lecoq
Titiou Lecoq (196 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte