Après l'amende d'Intel, au tour de Google?

Slate.fr, mis à jour le 14.05.2009 à 13 h 35

Les régulateurs s'intéressent de près au géant d'Internet

Intel a reçu le même traitement que Microsoft mercredi 13 mai de la part des régulateurs de l'Union Européenne, qui lui ont infligé une amende record de plus d'un milliard d'euros pour abus de position dominante au détriment de son concurrent AMD. Le fabricant de puces informatiques aurait soudoyé les  fabricants d'ordinateurs pour qu'ils utilisent plutôt ses produits.

Selon Wired, la décision n'augure rien de bon pour Google, qui est surveillé de plus en plus près par les régulateurs américains pour sa position dominante sur le marché de la publicité en ligne, sa tentative de créer la plus grosse bibliothèque du monde et les liens entre son conseil d'administration et celui d'Apple.

Google est-il le prochain sur la liste de la Commission Européenne ? Il n'y a pour le moment aucune procédure en cours, mais les experts pensent que ça ne devrait pas tarder. Selon Jeffrey Chester, un analyste, «Les régulateurs américains et européens, qui en apprennent de plus en plus sur les opérations de Google, notamment la fixation des prix et son emprise sur le marché des moteurs de recherche et sur YouTube, vont s'activer davantage.»

Google, qui détient 70% du marché de la recherche sur Internet, sent le souffle des régulateurs sur sa nuque et essaye de se présenter comme une entreprise high-tech comme les autres qui pourrait facilement se faire dépasser.

[Lire l'article complet sur Wired]

(Photo: Reuters)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte