Culture

La nudité fait-elle cliquer?

Temps de lecture : 2 min

Le clip «baby» apporte une réponse

Comment créer un buzz autour d'une chanson quand on est un artiste qui débute? Rien de plus simple. Il suffit de tourner en une scène et trois minutes votre clip avec trois belles jeunes femmes en tenue d'Eve dans une rue commerçante en plein centre de Paris. Résultat: la vidéo a été vue plus d'un million de fois en 48 heures sur le site de partage de vidéos Dailymotion.

Après les exploits du perchiste olympique Romain Mesnil courant nu dans Paris avec sa perche, on va finir par croire que la nudité est le meilleur moyen de créer un buzz sur internet.

 

A l'origine de l'idée, les deux artistes du duo «Making the girl dance», Pierre Mathieu, animateur sur M6, et le DJ Greg Kozo. Les deux compères jouent depuis plusieurs mois dans des boîtes parisiennes, et postent leurs compositions sur MySpace.

«On a vite constaté que le titre qui plaisait le plus était «Baby Baby Baby». On s'est dit qu'il fallait tenter de le produire, avec un clip qu'on a monté à l'arrache» explique le premier au Parisien.

Tous les ingrédients sont en effet réunis pour créer le buzz avec un budget réduit. Pour le casting, les artistes ont posé une annonce sur Facebook, à laquelle une demi-douzaine de jeunes filles ont répondu.

La méthode est, elle aussi, peu coûteuse. Le clip a été tourné en une fois dans la rue Montorgueil, dans le 2e arrondissement de Paris, en reprenant la technique des lib dub, ces vidéos musicales qu'on ne tourne qu'en un seul plan et en play back. Les auteurs ont donc dû faire faire vite et bien, notamment pour éviter l'intervention des forces de l'ordre.

Enfin, la petite dose de provocation et de nudité nécessaire à éveiller la curiosité des internautes. «Le texte de la chanson enfin s'affiche très chastement sur le carré noir qui censure les seins et le sexe des 3 marcheuses, la meilleure façon d'apprendre les paroles par cœur...» note France Info.

Pour André Gunthert, «il serait plus juste d'appeler [le clip] une campagne de promo bien huilée» ou encore une «prophétie auto-réalisatrice assurée.»

Heureusement, Susan Boyle était là le mois dernier pour nous rassurer sur la nature humaine et nous prouver qu'on pouvait faire (beaucoup) parler de soi aux quatre coins du monde sans être une beauté divine et sans se dénuder.

GF

(Image: capture d'écran du clip «Baby» sur Dailymotion)

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

DVD: inédit, surprises, classiques, curiosités et rattrapages

DVD: inédit, surprises, classiques, curiosités et rattrapages

Petit florilège de parutions récentes, monts inconnus et merveilles à redécouvrir. La plupart sont également accessibles en VOD, mais sans les suppléments (bonus audiovisuels, livres et livrets), et pas forcément avec la même qualité d'image et de son.

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Disco polo: de la salle des fêtes aux grandes chaînes télé, le phénomène qui divise la Pologne

Depuis une dizaine d'années, le disco polo s’impose comme référence de l’industrie musicale polonaise. Au point d'attirer l'attention des politiques et d'exaspérer les milieux intellectuels.

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Au Brésil, des salles vides pour un film qui est pourtant le plus gros succès du moment

Les entrées de «Rien à perdre», biopic du fondateur de l'Église universelle du Royaume de Dieu, battent des records. Mais presque aucun spectateur ne va voir le film.

Newsletters