Monde

Florence Cassez, chef de gang?

Temps de lecture : 2 min

Un nouveau témoignage accable la française

Nouveau rebondissement dans l'affaire de Florence Cassez, française condamnée au Mexique, précise le journal Le Point.

Un nouveau témoignage accable son cas: elle est désignée comme codirigeante du gang par un kidnappeur de la bande, précise la police mexicaine. En effet, David Orozco raconte que la jeune femme dirigeait la bande avec son fiancé de l'époque Israel Vallarta. Les déclarations de David Orozco indiquent que Florence avait pour tâche de «toucher les rançons (...) et préparer les enlèvements.»

Des révélations qui risquent de retarder le possible transfèrement de la jeune femme dans les prisons françaises. Florence Cassez a été condamnée l'année dernière à 90 ans de prison, peine ramenée à 60 ans en mars dernier. Depuis des mois, la française incarcérée dans un établissement mexicain, supplie le gouvernement français de la rapatrier en France pour terminer sa peine.

Son avocat mexicain se dit «surpris de voir apparaître ses enquêtes quatre ans après». Son avocat français, Me Franck Berton, crie au scandale: «On n'en est pas à la première manipulation dans ce dossier, mais c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase.» «Plus c'est gros, plus on croit que ça va passer. Mais à vouloir en faire trop, on n'est plus du tout crédible... Surtout quand on envisage de la présenter comme un chef de bande. Qui va croire ça ? Et à qui cela profite-t-il ?» Il remarque que ce témoignage apparaît au moment où l'on parle précisément du transfèrement de Florence Cassez.

Lire l'intégralité du papier sur Le Point

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Crédit photo: La française Florence Cassez après son arrestation à Mexico City, Stringer Mexico / REUTERS

Newsletters

Un citoyen chinois condamné à tort libéré après vingt-sept ans de prison

Un citoyen chinois condamné à tort libéré après vingt-sept ans de prison

Le cas de Zhang Yuhuan, incarcéré pour homicides volontaires malgré son innocence, est loin d'être isolé en Chine.

Persécution de la minorité ouïghoure: Pékin dément et poursuit ses méthodes

Persécution de la minorité ouïghoure: Pékin dément et poursuit ses méthodes

Au Xinjiang, des millions de personnes sont opprimées par le gouvernement chinois. Tandis que la communauté internationale peine à réagir concrètement, les violences se perpétuent.

Seule une réforme structurelle du système permettrait au Liban de se relever

Seule une réforme structurelle du système permettrait au Liban de se relever

La catastrophe qui vient de frapper Beyrouth s'ajoute à la situation financière qui grève le pays depuis des années.

Newsletters