FranceLife

Alerte enlèvement sur le web

Slate.fr, mis à jour le 12.05.2009 à 18 h 48

Le dispositif Alerte Enlèvement s'étend sur Internet: les acteurs du Web s'engagent à leur tour contre les enlèvements, selon le site Youphil.

 

Mardi 12 mai, plusieurs entreprises ont signé une charte élargissant le dispositif mis en place lors de la disparition d'un enfant. A l'heure actuelle, huit entreprises sont signataires, dont Free, Orange, Daily Motion, Google, Yahoo. L'objectif est de relayer au plus vite les alertes du ministère de la Justice sur le web.

Le principe de l'alerte enlèvement est copié des modèles canadien et américain: un message et un numéro de téléphone sont diffusés sur les ondes de radio, sur les chaînes de télévision, dans les gares et sur les autoroutes. A partir du 1er juin, l'alerte s'étend sur le web. D'après les audiences des différents partenaires, environ 15 millions de personnes seront alertés en un temps record.

Nicole Guedj, ancienne secrétaire d'Etat aux droits des victimes, invite les acteurs du web à se mobiliser: «nous appelons toute la communauté numérique à se joindre à notre collectif» a-t-elle déclaré lors la signature de la charte d'e-alerte enlèvement.

Lire l'article au complet sur Youphil

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Crédit photo: capture d'écran, alerte enlèvement diffusée par le ministère de la justice
Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte